Réévaluer l’évaluation pour favoriser la progression

Nous avons rencontré Alexandre Audet, enseignant à l’école Maurice-Lapointe du CEPEO et facilitateur lors du CréaCamp de Casselman. Il nous parle des changements qu’il a mis en place dans sa classe afin d’évaluer autrement pour amener ses élèves à progresser.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

À l’occasion du CréaCamp du 16 août à Casselman, nous avons rencontré Alexandre Audet, enseignant à l’école Maurice-Lapointe du CEPEO et facilitateur lors de l’événement. Il nous parle des changements qu’il a mis en place dans sa classe afin d’évaluer autrement pour amener ses élèves à progresser.

Depuis qu’il enseigne, Alexandre a toujours senti une incohérence lorsqu’il remettait une note à un élève. À ses yeux, cette note n’était pas représentative; elle ne permettait pas de rendre compte du travail effectué et n’encourageait pas l’élève à s’améliorer. Aujourd’hui, il ne donne plus de notes et utilise plutôt des boucles de rétroaction pour rester en interaction avec l’élève tout au long de leur processus d’apprentissage.

D’une mentalité de performance à une mentalité de croissance

Dans un système de note, lorsqu’un élève obtient 100%, cela signifie qu’il ne peut plus s’améliorer. Pourtant, Alexandre est convaincu que les élèves doivent venir à l’école dans l’idée de progresser plutôt que pour obtenir une note. Il cherche donc à créer des contextes où ils peuvent développer cette mentalité de croissance.

« Il y a toujours de la place pour la croissance, et c’est cette mentalité que je veux amener mes élèves à développer » – Alexandre Audet

Impliquer les élèves dans leur propre évaluation

Tout au long de leur vie, les élèves auront à s’autoévaluer. Il est donc important pour Alexandre de leur donner des outils pour qu’ils apprennent à identifier eux-mêmes les difficultés auxquelles ils font face, à garder des traces de leur progression et à se fixer des objectifs pour s’améliorer. À la fin de chaque semestre, il leur demande de remettre un portfolio dans lequel ils doivent prouver leur croissance.

« Lorsque c’est l’enseignant qui a tout le processus d’évaluation entre ses mains, il ne rend pas service à l’élève » – Alexandre Audet

On vous invite à écouter l’entrevue afin de découvrir les retombées de la démarche d’Alexandre sur un sujet qui préoccupe tous les enseignants : l’évaluation.

Réalisé avec le soutien de Carrefour Éducation
Carrefour éducation

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo ainsi que la programmation de nos services chaque semaine!



À propos de l'auteur

Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.

Prochaines formations en direct