ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Les 6 manifestations de l’agentivité

L’agentivité peut être définie comme « la capacité d’un individu à changer le monde et ses propres comportements ». Comment peut-on reconnaître l’agentivité dans le milieu scolaire? En voici six manifestations, identifiées à partir de témoignages de membres du personnel de l’école l’Accueil, du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin.

Publié le :

Classé dans :

Par Stéphanie Dionne, directrice au développement, l’École branchée
avec la collaboration de Michelle Deschênes, professeure agrégée en psychopédagogie de l’enseignement professionnel à l’UQAR

Lors du 4e Sommet du développement professionnel en éducation au Québec, qui s’est tenu en décembre 2023, Stéphanie Dionne de l’École branchée a échangé avec Michelle Deschênes, professeure agrégée en psychopédagogie de l’enseignement professionnel à l’UQAR, au sujet de l’agentivité, c’est-à-dire la capacité à se mettre en action des acteurs de l’éducation vers l’atteinte d’un objectif, tels ceux établis dans le projet éducatif d’une école, par exemple. Retour sur l’activité.

C’est à partir de témoignages de cinq collègues de l’école l’Accueil, du Centre de services scolaire (CSS) de la Beauce-Etchemin, que Michelle a illustré les six manifestations de l’agentivité documentées dans la littérature scientifique. 

L’échange complet est disponible en rediffusion ci-bas. 

Qu’est-ce que l’agentivité?

L’agentivité peut être définie comme « la capacité d’un individu à changer le monde et ses propres comportements » (Engeström et Sannino, 2010, p. 5). Cela implique de passer d’une posture passive de « spectateur » à une posture plus active d’agent de changement. De façon symétrique, un individu est influencé par son environnement, mais il l’influence aussi à son tour. Il faut gérer les contraintes, mais il est également possible d’agir sur ces contraintes.

« L’agentivité individuelle est la rupture avec un cadre d’action donné et la prise d’initiatives pour le transformer (Engeström, 2005). Lorsqu’un groupe de personnes agit de la sorte et cherche en collaboration une nouvelle forme pour l’activité dans laquelle il est engagé, on peut parler d’agentivité transformatrice partagée. » (Traduction libre de Virkkunen, 2006, p. 43)

Six manifestations d’agentivité transformatrice

La recherche a permis de repérer six manifestations d’agentivité transformatrice (Engeström, 2011; Haapasaari et al., 2016) : 

  1. Résister au changement, aux nouvelles suggestions ou initiatives. La résistance est souvent dirigée contre la direction ou les collègues.
  2. Critiquer les pratiques et l’organisation en identifiant les problèmes avec les méthodes actuelles. 
  3. Expliquer de nouvelles possibilités en se référant à des expériences positives passées.
  4. Envisager de nouveaux modèles dans l’activité en présentant une nouvelle méthode de travail.
  5. S’engager à prendre des mesures concrètes et nouvelles pour améliorer l’activité. 
  6. Agir pour améliorer la situation et rendre compte des actions et des changements.

Dans une école, on peut penser à des enseignants, des conseillers pédagogiques, des membres de la direction qui prendraient les choses en main pour améliorer des situations problématiques, tout en tenant compte du contexte social, culturel et historique dans lequel ils sont.

Les conditions gagnantes pour favoriser l’agentivité

Des entretiens avec des enseignantes, une conseillère pédagogique et la directrice de l’école l’Accueil ont permis de relever des conditions qui ont favorisé l’agentivité des enseignantes dans ce milieu.

  1. Protéger un espace temps pour permettre aux enseignantes de se rencontrer sur une base régulière.
  2. Avoir accès à du soutien pédagogique grâce à un conseiller ou une conseillère pédagogique disponible au moment où elles en avaient besoin.
  3. Se donner le droit à l’erreur tout en s’assurant d’avoir un certain filet de sécurité.
  4. Instaurer un climat d’ouverture et d’acceptation au sein de l’équipe.
  5. Reconnaître l’apport de chaque personne, le fait que toutes ont quelque chose à offrir.
  6. Respecter les petits pas en s’assurant qu’ils vont dans la bonne direction.

Toutes ces conditions ont été nécessaires pour permettre aux enseignantes de réfléchir et d’agir sur la réussite des élèves en situation d’écriture. Pour améliorer la situation, ils ont proposé des séquences structurées d’enseignement et des procédés d’auteurs en présentant des cibles d’apprentissages claires. Pour y arriver, l’équipe s’est protégée un espace-temps. C’est une condition essentielle. Ils ont choisi d’organiser les horaires de façon à ce que les enseignantes d’un même cycle aient des périodes libres aux mêmes moments. Les journées pédagogiques ont également été consacrées à la pédagogie, notamment pour permettre aux enseignantes de partager le fruit de leur démarche avec l’ensemble de leurs collègues.

Pour écouter, voir ou revoir l’échange entre Stéphanie et Michelle, visitez le site de l’événement ou visionnez-le directement ici : 

  • Partie 1 :
  • Partie 2 :

À propos de l'auteur

Stéphanie Dionne
Stéphanie Dionnehttps://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie est directrice du développement et animatrice des Rendez-vous pédagogiques à l'École branchée. Avec son dynamisme, sa créativité et son expertise, Stéphanie Dionne incarne un modèle de leadership inspirant et est déterminée à offrir aux acteurs du milieu scolaire les outils nécessaires pour mieux préparer les jeunes à réussir dans un monde en perpétuelle transformation. En tant que coach professionnelle certifiée en PNL, son approche est résolument axée sur le développement de relations de qualité. Sa contribution remarquable à la célébration de pratiques pédagogiques innovantes a été reconnue en 2023 par l'AQUOPS, qui lui a décerné le prix Chapo dans la catégorie Impact remarquable.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Revoyez le premier webinaire de la série Leaders à l’ère du numérique : Un sport d’équipe!

Alimenter votre Vision Innovante et Pédagogique : telle était l’intention du webinaire du 23 avril dernier, premier de la série « Leaders à l’ère du numérique : Un sport d’équipe », une collaboration École branchée et escouadeÉDU. Revoyez les pistes de réflexion et exemples proposés par les animateurs aux participants afin qu’ils puissent mieux atteindre leurs objectifs professionnels et organisationnels.

Le bien-être, une responsabilité partagée

Découvrez les actions nécessaires pour améliorer le bien-être au travail, y compris des initiatives individuelles, collaboratives et systémiques, pour créer un environnement de travail sain et positif.

Appel à projets d’innovation liés aux technologies numériques en éducation (mesure 15081)

Communiqué - La période de dépôt de Projets d’innovation liés aux technologies numériques en éducation (mesure 15081) est en cours jusqu'au 5 mai. Cette mesure offre du financement pour les projets permettant de stimuler le développement de pratiques pédagogiques innovantes en éducation préscolaire, enseignement des jeunes, en formation des adultes, ainsi qu'en formation professionnelle.