ANNONCE

Desmos pour toutes les disciplines

Bien que l’application Desmos soit principalement associée au domaine des mathématiques, l’outil pédagogique en ligne a beaucoup évolué depuis sa création et peut facilement être utilisé dans toutes les disciplines scolaires, et ce autant au primaire qu’au secondaire.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Bien que l’application Desmos soit principalement associée au domaine des mathématiques, l’outil pédagogique en ligne a beaucoup évolué depuis sa création et peut facilement être utilisé dans toutes les disciplines scolaires, et ce autant au primaire qu’au secondaire.

Frédéric Ouellet, conseiller pédagogique au Centre de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, et Stéphanie Rioux, conseillère au service national du RÉCIT, domaine de la mathématique, de la science et des technologies, utilisent Desmos depuis de nombreuses années.

« Nous voulons défaire le mythe que Desmos se limite à la mathématique. L’application offre plusieurs possibilités pour les enseignants de tous les niveaux scolaires », affirme Stéphanie Rioux. C’est ce qu’elle a démontré, avec son collègue, lors de l’atelier Desmos pour toutes les disciplines, présenté dans le cadre du récent colloque de l’AQUOPS.

Si, au départ, l’application se limitait à une calculatrice graphique, spécifiquement conçue pour les élèves de mathématique au 2e cycle du secondaire. Au fil du temps, elle a énormément évolué, tout particulièrement au cours de la dernière année. Notez que Desmos est entièrement gratuit pour tous. Il suffit d’avoir un compte Desmos ou un compte Google pour y accéder. Des liens sont d’ailleurs possibles avec Google Classroom.

Activités interactives en temps réel

C’est la fonction « classe virtuelle » de Desmos (student.desmos.com et teacher.desmos.com) qui permet aux enseignants de créer de multiples activités interactives pour les élèves (association de cartes, choix de réponse, réponse ouverte à rédiger, éléments à placer sur une image (carte ou autre), ordonnancement, etc.).

Et attention, classe virtuelle ne veut pas dire « à distance », comme l’ont précisé les deux présentateurs. Les activités peuvent très bien se vivre en classe.

D’ailleurs, Stéphanie Rioux précise que Desmos est un outil visant à stimuler des discussions, à animer une activité précise, bref à dynamiser l’enseignement en direct. Certaines fonctions sont spécifiquement conçues à cet effet.

L’enseignant peut notamment mettre une séquence d’activités « en pause » afin que les élèves arrêtent de travailler pendant un moment (pour donner une explication supplémentaire, par exemple). Il peut sélectionner une activité et celle-ci apparaît instantanément sur l’écran de tous les élèves. Il peut limiter le travail des élèves sur quelques activités en particulier pendant un laps de temps. Il peut isoler des réponses, les rendre anonymes et les projeter pour tous afin de susciter une discussion de groupe.

Finalement, l’enseignant a accès à un tableau de bord qui lui donne un portrait en temps réel de la réalisation des activités (quel élève complète quelle activité, qu’a-t-il complété jusqu’à maintenant, etc.). Il peut également donner une rétroaction écrite à l’élève. Pour le moment, celle-ci est unilatérale, mais les élèves pourraient bientôt avoir la possibilité de répondre à l’enseignant, selon Frédéric Ouellet.

En complément :

Plusieurs ressources sont présentées dans la présentation Desmos pour toutes les disciplines, dont :

·  Autoformation Premier pas avec Desmos sur Campus RÉCIT

·  Groupe Facebook Pédagogues Desmos

·  Groupe Facebook Les maths autrement

Formation CréaCamp sur le créateur d’activités Desmos, en direct le 16 avril de 9 h à 12 h sur inscription

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

L’École branchée au 42e colloque de l’AQUOPS

Le 42e colloque de l'Association Québécoise des Utilisateurs d’Outils technologiques à des fins Pédagogiques et Sociales (AQUOPS) se tient du 26 au 28 mars prochain. L’équipe de l’École branchée sera bien active et présente plusieurs ateliers. Voici où nous trouver.

Le CSS de la Riveraine est partenaire de ChallengeU!

Communiqué - ChallengeU annonce que le Centre de services scolaires de la Riveraine se joint à ses partenaires. Grâce à ce partenariat, le centre accélère le développement de son offre de services en formation à distance et étend celle-ci à de nouveaux élèves.

EdTech : Wooclap dépasse le cap des 50 millions d’utilisateurs

Communiqué - Wooclap, la plateforme de pédagogie interactive, vient d'atteindre le cap des 50 millions d’utilisateurs. À travers le monde, enseignants et formateurs l'utilisent en cette rentrée pour rendre l'apprentissage plus efficace, désormais aidés de l'intelligence artificielle.