ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Faciliter la gestion de la classe dans l’enseignement à distance

La pandémie a entraîné pour les enseignants plusieurs défis de gestion de la classe. Le conseil de la semaine du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) rappelle à cet effet l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilitent la gestion de classe et réduisent les facteurs contraignants.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

La pandémie de COVID-19 a entrainé plusieurs défis dans la gestion de la classe. Le Conseil de la semaine du Conseil supérieur de l’éducation (CSE) rappelle l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilite la gestion de classe et de réduire les facteurs qui la contraignent.

La COVID-19 a introduit plusieurs défis dans la gestion de la classe au primaire et au secondaire. En formation à distance, il peut s’agir de l’adaptation des activités pédagogiques, d’une nouvelle gestion des interactions ou d’un changement dans le rythme des activités. En classe, l’enseignante ou l’enseignant doit aussi s’adapter et gérer les nouvelles règles du vivre-ensemble. À partir d’informations relatées par des acteurs du terrain, le Conseil a constaté que le personnel enseignant, particulièrement au secondaire, a fait face à de nouveaux comportements chez les élèves lors des prestations d’enseignement à distance : jouer avec la caméra ou l’éteindre, partager des vidéos ou écouter de la musique, fumer ou ne pas se vêtir convenablement. La gestion de ces comportements est nécessaire pour maintenir un bon climat d’apprentissage et elle aura des conséquences sur la façon dont le groupe va se comporter.

CSE

Poursuivez la lecture sur le site du CSE! Dans ce conseil de la semaine et son avis Pour une gestion de classe plus dynamique au secondaire, on retient notamment :

  • L’importance de créer un climat de communication et de confiance
  • D’agencer un espace d’apprentissage en tenant compte des actions éducatives planifiées (en ligne ou en présence), d’une part; mais aussi, d’autre part, à interagir, tout en établissant et en maintenant le climat que requiert l’apprentissage.
  • D’interagir pour établir et maintenir un climat propice à l’apprentissage requiert de l’enseignante ou l’enseignant qu’il aille chercher la participation des élèves, en répondant à la fois à leurs besoins et aux exigences de sa tâche. (pédagogie active)
  • D’agir en fonction de l’apprentissage, c’est aussi aménager le temps à l’intérieur de la période.
  • D’appliquer des règles et des procédures (qui sont adaptées au contexte d’apprentissage qu’il soit en ligne ou en présence).

Dans son avis, le Conseil supérieur de l’éducation rappelle que « la gestion de classe est un processus dynamique en ce sens aussi qu’elle demande des réajustements continuels ».

En vous basant sur votre expérience du printemps dernier, vous avez certainement expérimenté des pratiques à conserver et d’autres à ajuster ou à abandonner pour faciliter votre gestion de classe en mode hybride (présence et à distance). N’hésitez pas à commenter pour nous partager vos bons coups (et même ce qui a moins bien marché)!

À propos de l'auteur

Stéphanie Dionne
Stéphanie Dionnehttps://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie est directrice du développement et animatrice des Rendez-vous pédagogiques à l'École branchée. Avec son dynamisme, sa créativité et son expertise, Stéphanie Dionne incarne un modèle de leadership inspirant et est déterminée à offrir aux acteurs du milieu scolaire les outils nécessaires pour mieux préparer les jeunes à réussir dans un monde en perpétuelle transformation. En tant que coach professionnelle certifiée en PNL, son approche est résolument axée sur le développement de relations de qualité. Sa contribution remarquable à la célébration de pratiques pédagogiques innovantes a été reconnue en 2023 par l'AQUOPS, qui lui a décerné le prix Chapo dans la catégorie Impact remarquable.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Le Conseil supérieur de l’éducation invite à une nouvelle normalité

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) a récemment publié un de ses rapports les plus complets et les plus intéressants. Sans détour, l’objectif du CSE avec cette publication est d’éviter un retour à une « normalité » et ainsi profiter de la prise de conscience collective pour améliorer pour de bon le système d’éducation. Voici notre résumé.

Les Rencontres de l’École branchée : Entretien avec Maryse Lassonde, présidente du Conseil supérieur de l’Éducation

Maryse Lassonde est présidente du Conseil supérieur de l’éducation. Dans cette entrevue, elle nous parle de son parcours professionnel et des travaux de son organisation, mais aussi des défis qui attendent le milieu scolaire dans la prochaine année, d’intégration du numérique dans les écoles et des changements causés par la pandémie.

Un virage numérique réussi pour deux enseignantes

Anik Bédard et Sonia Lottinville, deux enseignantes de 5e année à l’école Saint-Charles de Drummondville, racontent comment elles ont effectué une transformation numérique de leurs pratiques pédagogiques.