La conception universelle de l’apprentissage : avantages et défis

mis à jour le :

* En cette journée tragique pour l’Académie Sainte-Anne, petite soeur du Collège Sainte-Anne, qui a subi un important incendie la nuit dernière, nous sommes de tout coeur avec le personnel! *

Nous avons rencontré Cathy Brazeau, directrice du développement pédagogique du Collège Sainte-Anne, afin de parler de conception universelle de l’apprentissage (CUA), une approche inclusive de planification de cours qui tient compte, en amont, des besoins de tous les apprenants.

Lorsqu’il adopte une approche en lien avec conception universelle de l’apprentissage (CUA), l’enseignant planifie d’avance ses cours en fonction des besoins de ses élèves plutôt que de créer des adaptations par la suite. Cela implique de bien connaître les jeunes qui sont sous sa responsabilité ainsi que leurs besoins particuliers, qu’ils soient permanents (tels que dyslexie, dyspraxie, etc.) ou temporaires (maladie, période difficile à traverser, etc.). « La variabilité des apprenants, c’est la nouvelle norme en éducation », explique Cathy Brazeau.

Pour mieux répondre à ces besoins, on peut bien sûr avoir recours à une diversité d’outils, qu’ils soient numériques ou non. Les outils numériques ont cependant des avantages importants, ne serait-ce que pour la possibilité d’ajustements visuels (texte plus gros, augmentation de l’interligne, etc.) ainsi que leurs fonctionnalités propres (telles que la traduction, les sous-titres, etc.).

En CUA, comme l’explique Cathy Brazeau, l’accessibilité est importante aussi. Par accessibilité, on entend ici « le confort pédagogique ». « C’est de se sentir bien en tant qu’apprenant », avoir l’aisance d’utiliser ce qui est à sa disposition pour pouvoir apprendre.

Écoutez l’entrevue complète pour entendre Mme Brazeau parler des défis de la CUA et de ses avantages pour favoriser les apprentissages.

texte par Audrey Miller



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!