Les saines relations entre collègues, pour trouver (et garder!) sa voie comme enseignante

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CSDM. Convaincue qu’elle est une prof « bien ordinaire », elle nous parle de ce qui lui permet de garder sa flamme de l’enseignement jour après jour et d’oser se lancer dans la nouveauté : ses collègues.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CSDM. Convaincue qu’elle est une prof « bien ordinaire », elle nous parle de ce qui lui permet de garder sa flamme de l’enseignement jour après jour et d’oser se lancer dans la nouveauté : ses collègues.  

Entrevue : Stéphanie Dionne
Texte : Audrey Miller

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CS de Montréal. Nous l’avons rencontrée l’an dernier à l’occasion du colloque de l’AQUOPS. Avec son expérience de 22 ans d’enseignement, elle a la profonde conviction qu’il n’y a pas qu’une façon d’enseigner. Elle estime qu’il faut que chacun puisse trouver sa voie, les façons de faire qui résonnent en lui ou en elle. Sa façon à elle d’y arriver, c’est de faire preuve de curiosité et de se nourrir des relations développées avec ses collègues. 

L’an dernier, elle a intégré un projet pilote à la CSDM qui l’a amenée à programmer avec ses jeunes élèves. Bien qu’elle s’intéressait déjà à la programmation, elle ne savait pas trop par où l’aborder! Ce projet lui a donc permis d’intégrer la communauté de pratique (CoP) de sa commission scolaire, où elle a pu développer ses compétences, échanger des idées avec les autres membres et trouver du soutien de la part de la conseillère RÉCIT, Pascale-Dominique Chaillez.

Et quel a été son déclencheur pour accepter de se lancer dans ce projet? C’est son collègue, répondant TIC de son école, qui a cru en elle et l’a encouragée! Elle précise d’ailleurs que ces contacts avec ses collègues sont ce qui la nourrit le plus au quotidien et ce qui l’aide à garder sa flamme de l’enseignement.  

« Ne pas se sentir menacé par les réussites d’un/e collègue, c’est tellement important! », dit-elle. Elle considère d’ailleurs qu’il est indispensable de s’inspirer des bons coups de ses collègues, tout en restant fidèle à ses propres valeurs pédagogiques.

Trois éléments l’ont marquée dans l’attitude de ses élèves depuis le début des activités de programmation : tout d’abord, leur motivation et leur intérêt envers les activités proposées; ensuite, la qualité du travail d’équipe, qui leur demande de s’appuyer sur les forces des uns et des autres pour progresser; et, enfin, la dédramatisation de l’erreur!

Écoutez cette entrevue avec une enseignante passionnée qui semble en plein « sur son X »!

Réalisé avec le soutien de Carrefour Éducation
Carrefour éducation

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo ainsi que la programmation de nos services chaque semaine!



À propos de l'auteur

Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.

Prochaines formations en direct