Enseignement en ligne en janvier : deux classes de 1re secondaire vivent un défi mathématique collaboratif

En apprenant que l’enseignement se ferait en ligne au retour du congé des Fêtes, Frédéric Ouellet, enseignant de mathématiques au Collège Sainte-Anne de La Pocatière, a eu l’idée de proposer une activité hors de l’ordinaire à ses élèves. C’est ainsi qu’il a organisé un défi mathématique avec sa collègue Mélanie Morissette, enseignante pour sa part au Collège Saint-Joseph, situé 550 kilomètres plus loin, à Gatineau!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

En apprenant que l’enseignement se ferait en ligne au retour du congé des Fêtes, Frédéric Ouellet, enseignant de mathématiques au Collège Sainte-Anne de La Pocatière, a eu l’idée de proposer une activité hors de l’ordinaire à ses élèves. C’est ainsi qu’il a organisé un défi mathématique avec sa collègue Mélanie Morissette, enseignante pour sa part au Collège Saint-Joseph, situé 550 kilomètres plus loin, à Gatineau!

« Cette première expérience n’a pas été parfaite, mais elle a certainement été une source d’apprentissage autant pour moi que pour mes élèves. Et je pense déjà à la prochaine fois », lance Frédéric Ouellet.

Avec Mélanie Morissette, qu’il avait rencontrée dans le cadre de son implication avec le Groupe des responsables en mathématique au secondaire (GRMS), il avait déjà discuté de la possibilité d’organiser une activité à distance. Lors de l’annonce du retour en enseignement en ligne en janvier 2022, ils se sont dit que c’était le moment d’essayer.

C’est ainsi que les deux enseignants ont conçu un défi de mathématiques pour leurs élèves de 1re secondaire. Ils ont ensuite identifié trois plages-horaires où ils rencontraient certains de leurs groupes au même moment (ou presque). Le jour venu, ils ont rassemblé leurs élèves dans une même rencontre sur Meet. « Nous nous sommes retrouvés avec une soixantaine d’élèves à l’écran, qui ont ensuite été placés dans des équipes de trois ou quatre de façon tout à fait aléatoire. »

Des apprentissages pour les élèves comme pour les enseignants

En sous-groupes, les élèves ont dû rapidement se mettre en action pour collaborer avec d’autres jeunes qu’ils ne connaissaient pas. Bien que les trois séances se soient bien déroulées, Frédéric reconnaît que cela a été déstabilisant pour les élèves de devoir réaliser un défi avec des inconnus. « Certains élèves sont vraiment sortis de leur zone de confort. D’ailleurs, lorsque je le referai, je vais prévoir plus de temps pour permettre aux jeunes de faire connaissance et d’établir un lien avant de devoir réaliser une tâche scolaire! »

Après cette première séance de travail en ligne, les élèves ont eu deux semaines pour compléter les chaînes d’opérations qui constituaient le défi. « À distance, ils ont poursuivi le travail dans un document collaboratif. Puis, nous avons organisé une nouvelle séance de groupe afin de dévoiler les équipes qui avaient obtenu le plus de bonnes réponses », indique l’enseignant.

Cette fois, comme les élèves étaient de retour à l’école, des caméras ont été installées dans chacune des classes pour que tous puissent se voir et entendre le dévoilement des résultats.

« J’ai été transparent avec mes élèves. Je leur ai dit que j’essayais quelque chose de nouveau avec eux, qu’ils allaient expérimenter avec moi. Ce projet était une façon de dynamiser l’enseignement en ligne. Je voulais aussi montrer à mes élèves que c’est possible de collaborer avec d’autres personnes malgré la distance. Même si l’enseignement en ligne peut être perçu comme une contrainte, il amène aussi des occasions à saisir », conclut-il.

Vous avez aussi vécu un projet emballant lors de l’enseignement en ligne? Communiquez avec nous! Nous adorons partager vos apprentissages, vos défis et vos succès! 

Dimension(s) de la compétence numérique en lien avec cet article
5- Collaborer à l’aide du numérique
6- Communiquer à l’aide du numérique

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :