ANNONCE

Le numérique trouve sa place dans le Référentiel de la profession enseignante

La deuxième édition du Référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante mentionne la compétence numérique comme compétence transversale, ce qui signifie qu’elle devrait se refléter dans chacune des autres compétences du Cadre de référence. Voyons de plus près.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

La deuxième édition du Référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante vise à orienter les enseignant(e)s dans la poursuite de leur développement professionnel et à guider la formation des futurs maîtres.

La nouvelle version du Référentiel compte 13 compétences professionnelles à maîtriser. Pour la première fois, la compétence numérique est explicitement mentionnée, plus précisément comme compétence transversale, ce qui signifie qu’elle devrait se refléter dans chacune des autres compétences.

D’entrée de jeu, on peut lire dans le document  « Une chose semble certaine : l’utilisation du numérique, avec tout ce qu’elle peut comporter de positif, pose aussi des défis et pénètre l’ensemble du monde scolaire, soulevant ainsi pour le personnel enseignant des questions qui relèvent de la citoyenneté à l’ère du numérique. La formation du personnel enseignant doit prendre en considération les enjeux induits par l’utilisation du numérique. L’éducation au numérique, conçue non seulement comme une technologie, mais aussi comme une forme de littératie et une pratique sociale, représente désormais une responsabilité importante de l’école et du personnel enseignant, ainsi que le décrit le Cadre de référence de la compétence numérique (MEES, 2019d) ».

Mobiliser le numérique

La compétence 12 se lit comme suit « Mobiliser le numérique – Utiliser le numérique afin d’en faire bénéficier les élèves ainsi que l’ensemble des actrices et acteurs éducatifs ». Sa description fait référence au fait que cette compétence « excède les habiletés techniques requises pour utiliser des outils numériques en classe à des fins pédagogiques » et que « l’utilisation des technologies numériques s’imbrique dans la totalité des pratiques et des productions culturelles ». Les 12 dimensions du Cadre de référence de la compétence numérique sont ainsi mentionnées.

Le développement de cette compétence « suppose l’adoption, de la part des enseignantes et des enseignants, d’une posture critique et avisée au regard de l’utilisation des outils numériques en contexte scolaire ». Il est précisé que l’enseignant doit encourager les élèves à développer « une utilisation créative et appropriée des outils technologiques en les sensibilisant notamment à la pertinence des sources, aux notions de confidentialité et de consentement de même qu’aux répercussions de l’utilisation de ces outils sur les relations sociales et la santé psychologique et physique ». 

Finalement, le document souligne l’importance de plus en plus grande des groupes et réseaux d’échanges entre enseignants sur le Web, comme les groupes Facebook et les discussions via Twitter. « Tout cela montre que l’activité du personnel enseignant est devenue une source incontournable pour son apprentissage professionnel et le développement de ses compétences ».

On peut consulter le document complet en ligne.

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les initiatives en littératie numérique se multiplient pour les jeunes… et ils en ont besoin!

« On pense que les jeunes sont habitués aux technologies et on leur donne beaucoup de crédit en ce sens. Oui, ils sont surtout capables d’utiliser certaines applications. Pour le reste, ils ont besoin d’accompagnement. Ils ont aussi besoin qu’on leur montre que la techno, ce n’est pas juste des passe-temps, cela peut aussi devenir une carrière », affirme Jonathan Le Prof, enseignant d’univers social, porte-parole de la première édition du Mois numérique jeunesse.

Le cours d’éducation à la citoyenneté doit enseigner l’essentiel : la démocratie et l’État de droit

Dans un contexte où plusieurs observateurs constatent un recul de la démocratie à travers le monde, un cours d’éducation à la citoyenneté est une initiative qui doit être saluée. Frédérick Guillaume Dufour, professeur au Département de sociologie à l'Université du Québec à Montréal, explique pourquoi dans ce texte.

Mesurer l’intégration du numérique dans les programmes d’études

Un nouvel outil diagnostic est mis à la disposition des établissements d’enseignement afin de mesurer l’intégration du numérique dans les programmes d’études et de formation. Il est conçu pour pouvoir être utilisé pour tout programme de formation professionnelle, collégiale et universitaire au Québec.