La passion des TIC, du Québec au Mexique (quatrième partie)

1

(Quatrième partie) L’Infobourg vous raconte, au fil des mois, l’aventure extraordinaire de deux retraités de l’enseignement qui offrent généreusement leur temps pour partager leurs connaissances TIC avec l’école 15 de Mayo, au Mexique, dans le cadre d’un projet OLPC.

À l’occasion de leurs vacances annuelles au Mexique, Louise Le Bourdais et Guy Bergeron, retraités de l’éducation et partenaires dans la vie comme dans leurs passions, ont en tête de faire vivre un projet TIC aux jeunes de l’école de Lo De Marcos grâce à la Fondation OLPC. Voici le quatrième article de la série!

Lire la première partie…

Lire la deuxième partie…

Lire la troisième partie…

Le 24 novembre 2010, Guy et Louise rencontrent les enseignants de l’école 15 de Mayo. Ils disposeront d’une trentaine de minutes pendant la récréation pour les convaincre de prendre part au projet avec leur classe. Le directeur, qui a eu peu de succès jusqu’à présent, espère que cela permettra de rallier son personnel à la cause.

À l’arrivée de Guy et Louise à l’école, personne n’était là pour les accueillir. Alfonso, le directeur, avait dû s’absenter, et ils ne connaissaient pas le local assigné à la présentation. Néanmoins, en discutant avec des enseignants croisés dans les corridors, ils ont réussi à les rassembler.

Les dix enseignants, un peu réticents au début, se sont finalement montrés réceptifs au projet. Au début de la présentation, ils avaient l’impression de se faire ajouter du travail. Certains d’entre eux ont déjà une tâche partagée entre deux écoles, et la perspective d’un nouveau projet ne les enchantait guère.  Prochaine étape : obtenir leurs disponibilités pour une première formation.

Première rencontre avec les enseignants
© Guy Bergeron

Dans les jours qui suivent, Guy fait l’installation du matériel pour l’accès à Internet dans l’école. Il demeure cependant une préoccupation au niveau du vol. « Il y a régulièrement des vols qui sont commis dans l’école. J’ai apporté le nécessaire pour les verrouiller, mais nous sommes inquiets quand même. Le bureau du directeur est bien fermé à clé, mais les voleurs s’introduisent en sciant les barreaux aux fenêtres. »

À leur grande surprise, 6 enseignantes sur 10 s’inscrivent au projet OLPC. Le directeur est lui aussi intéressé. Quelques enseignants n’ont pas pu s’inscrire, car ils habitent dans des villages éloignés de l’école et c’est compliqué pour eux d’y revenir pour la formation.

Préparation de la formation
© Guy Bergeron

La formation commence la semaine suivante, selon l’horaire qu’ils ont choisi, soit les mardis et jeudis de 16h30 à 17h30. C’est donc le 7 décembre qu’a eu lieu la première séance officielle. Quatre enseignantes étaient cependant absentes…

Première étape : ouvrir le XO. Avant même de commencer l’explication, tout le monde l’avait ouvert et regardait l’environnement de l’accueil. « Le directeur a amené ses deux filles, dont une en sixième année, à la formation. Son enseignant n’étant pas inscrit au cours, nous lui avons dit que c’est elle lui enseignerait comment utiliser le XO dans sa classe… Avec notre aide, bien entendu! »

Les participants comprenant très rapidement les explications, la matière prévue a vite été épuisée. La séance s’est terminée avec un jeu que tous ont semblé apprécier. « Ce premier cours a été si intense que nous avons oublié de prendre des photos! »

« Nous croyons que cette première a été une réussite. Les enseignants étaient intéressés. Il y avait même des enfants dans les fenêtres (sans vitres) qui regardaient. Ils étaient bien curieux de voir ce qui se passait. Nous avons donc bon espoir que ces XO seront bien utilisés dans cette école primaire. »

Histoire à suivre…

1 COMMENTAIRE

  1. Je reconnais bien ton enthousiasme et ta générosité. J’ai bien ri en lisant que tu avais confié à une élève de 6e la responsabilité de la formation dans sa classe. C’est tout à fait toi… Je ne connais pas beaucoup Louise mais vous avez l’air de former toute une équipe. Bravo et bonne continuation!
    Louisette de Puerto Vallarta

Comments are closed.