ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Résultats préliminaires d’une recherche sur l’utilisation collaborative du TBI au présco et 1er cycle

Des avantages dans la maîtrise de la langue, dans le développement de l’autonomie et dans la maîtrise des TIC chez les élèves du préscolaire et du 1er cycle ont notamment été notés, jusqu’à présent, dans une recherche de professeures associées au CRIFPE sur l’utilisation collaborative du TBI.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Des avantages dans la maîtrise de la langue, dans le développement de l’autonomie et dans la maîtrise des TIC chez les élèves du préscolaire et du 1er cycle ont notamment été notés, jusqu’à présent, dans une recherche de professeures associées au CRIFPE sur l’utilisation collaborative du TBI.

Les professeures Carole Raby, Annie Charron et Martine Peters, de l’UQÀM, participaient les 12 et 13 juin dernier à la conférence The Future of Education, qui a eu lieu à Florence en Italie. Elles ont présenté les résultats préliminaires de leur recherche sur le développement d’une utilisation collaborative du tableau interactif (TBI) chez les élèves du préscolaire et du 1er cycle du primaire.

Ces résultats des deux premières années de la recherche montrent des impacts positifs sur l’apprentissage, notamment :
– dans l’acquisition du vocabulaire (ex. : jeu d’anagramme)
– en lecture, même chez les élèves en difficulté
– en écriture (écrire à main levée, faire des mots et des phrases, organisation spatiale, structure d’une histoire)

En résumé, on note qu’autour du tableau interactif, les élèves doivent discuter, échanger, faire des compromis, donner des idées, trouver des solutions, demander de l’aide, etc. Certaines activités aident au développement des compétences en lecture, comme de trouver des mots, associer des images et des mots, lire le message du jour, faire des jeux de mots, etc. Au préscolaire, l’enseignant peut taper un mot au clavier pendant qu’il le prononce, ce qui aurait un impact global positif sur la maîtrise de la langue selon les enseignants interrogés.

D’autres compétences générales bénéficient de l’utilisation du tableau interactif en classe, comme l’autonomie et la maîtrise des TIC.

En conclusion, les chercheures indiquent que malgré les avantages du TBI en classe, mis en lumière par plusieurs études, il reste à démontrer clairement son impact sur l’apprentissage des élèves. Chose certaine, les enseignants ont besoin de formation et de soutien continu pour que le TBI devienne un outil de co-construction du savoir et de développement des compétences des élèves.

On peut consulter ici la présentation complète faite en Italie (en anglais).

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999.

Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'infolettre Hebdo mardi #Actu et vendredi #DevProf pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Faites briller vos projets pédagogiques et pratiques gagnantes!

Chaque histoire positive a le potentiel d'inspirer d'autres acteurs de l'éducation à innover pour améliorer la réussite éducative! L'École branchée vous offre ses pages pour faire circuler l'information dans le milieu scolaire, alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

À lire aussi

Les six écoles du Lab-École sous la loupe des chercheurs

Cinq ans après le lancement de l’idée du Lab-École au Québec, les chercheurs Jonathan Bluteau et Mélissa Goulet, tous deux professeurs à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM, s’apprêtent, avec une imposante équipe, à étudier les retombées de ce projet innovateur sur la réussite éducative. 

Laboratoires créatifs dans les écoles québécoises : état des lieux et questionnements

Bien que le déploiement de laboratoires créatifs ait été entamé dans les écoles québécoises avant la pandémie et que plusieurs avantages soient identifiés pour le développement de compétences chez les élèves, les auteurs d'un récent rapport soulèvent quelques questions sur le futur du déploiement de ces ateliers de fabrication.

Un sondage révèle que les jeunes font confiance à la science, mais la situation demeure fragile

La Fondation canadienne pour l’innovation, en partenariat avec l’Acfas, réalisé un sondage afin de connaître les perceptions des jeunes Canadiens de 18 à 24 ans sur quatre enjeux scientifiques. Les résultats mettent en lumière l'écosystème médiatique dans lequel baignent les jeunes et l'importance de réaliser des activités de sensibilisation auprès d'eux.