Les 4 défis de la formation à distance, selon Cathia Papi

Le Grand rassemblement du REFAD 2022 s’est ouvert par une conférence de Cathia Papi, professeure à l’Université TÉLUQ. Sa présentation a porté sur la place que prend la formation à distance dans le monde de l’enseignement et celui du travail.  Elle est revenue sur l’historique de la formation à distance, en plus de présenter les principaux défis de cette pratique.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

Le Grand rassemblement du REFAD 2022 s’est ouvert par une conférence de Cathia Papi, professeure à l’Université TÉLUQ. Sa présentation a porté sur la place que prend la formation à distance dans le monde de l’enseignement et celui du travail.  Elle est revenue sur l’historique de la formation à distance, en plus de présenter les principaux défis de cette pratique.

En effet, avant la pandémie, la formation à distance était considérée comme un choix pour lequel optaient certains établissements et organismes. Or, durant la pandémie, celle-ci s’est avérée être la seule possibilité afin de maintenir le lien entre l’institution éducative et l’apprenant. Peu de personnes étaient préparées à un changement de paradigme aussi brutal, a rappelé Mme Papi.

Cathia Papi identifie quatre domaines majeurs ayant été profondément bouleversés par la formation à distance :

1. La technologie 

Lors de la crise sanitaire, plusieurs enseignants et acteurs éducatifs ont fait face à un manque d’équipement ou de compétences pour utiliser ceux-ci. Certains ont eu du mal à s’approprier de nouveaux outils et à les instrumenter à des fins d’enseignement. Pour les apprenants, la difficulté s’est également fait ressentir lors de l’application des nouveaux outils technologiques à des fins d’apprentissage.

2. La formation 

La pandémie ayant pris de court tout le monde, le personnel responsable de la formation n’a pas eu le recul nécessaire pour adapter très rapidement ses pratiques habituelles au contexte à distance imposé par la pandémie. Cela a eu un impact sur le travail des enseignants. Le manque de directives données aux apprenants au début de la pandémie a causé des inégalités dans les apprentissages, entraînant un manque d’autonomie de leur part.

3. L’accompagnement 

Cet aspect a sans doute été le plus négligé au départ. En effet, puisque le contact ne se faisait plus qu’à distance, les enseignants ont eu du mal à rester en contact constant avec les apprenants et à répondre à leurs besoins plus individuels. Certains apprenants, déjà en difficulté, ont vu leur chance de réussir diminuer à cause de ce manque de proximité avec leurs enseignants et parfois même avec leurs pairs.

4. L’évaluation 

Puisque réalisées à distance, les évaluations ont perdu de leur fiabilité. En effet, les enseignants n’avaient pas de vue sur les apprenants qui pouvaient mal gérer leur temps ou tout simplement tricher. Le manque de présentiel a limité les enseignants dans leurs modes d’évaluation et celui-ci est devenu redondant pour certains.

Bien que la pandémie ait eu son lot d’imprévus, elle a constitué un tournant majeur dans les pratiques éducatives dites traditionnelles. En effet, le corps enseignant s’est vu obligé d’adopter des pratiques numériques innovantes afin de favoriser l’apprentissage tout en gardant les apprenants motivés et ouverts à l’apprentissage. Des formations en ligne ont été octroyées afin d’apprendre le maximum de choses en un minimum de temps. Aujourd’hui, la formation à distance est devenue un mode d’apprentissage normal permettant de jongler entre plusieurs activités professionnelles sans avoir à se déplacer, a finalement fait valoir Mme Papi.

​​Présenté du 7 au 10 juin 2022, le Grand rassemblement du REFAD 2022 a accueilli des acteurs de la formation à distance comme les concepteurs pédagogiques, les gestionnaires de la conception de cours en ligne et les spécialistes médiatiques, mais également les étudiants et professeurs, membres et non membres du REFAD. L’événement virtuel se présentait comme un conciliabule des acteurs de la formation à distance au Canada francophone afin de réfléchir aux enjeux actuels du domaine, notamment dans le contexte de sortie de crise sanitaire.

Pour revoir la présentation de Mme Papi. Sa présentation et les notes de clavardage sont aussi disponibles sur le site de l’événement.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Fatimazzahra Benchekri
Fatimazzahra est étudiante à la maîtrise en technologie éducative à l’université Laval. Passionnée par la lecture et la rédaction, elle a décidé de consacrer son temps à écrire dans un domaine au sein duquel elle se sent grandir, l’éducation. Ayant une expérience dans le journalisme et dans le monde des sciences politiques, Fatimazzahra voit en l’éducation un champ d’action en perpétuelle mouvance où toute personne est la bienvenue à partager ses idées et ses motivations.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :