Des conseils pour les enseignants qui souhaitent expérimenter Minecraft Education

Martin Pelletier, enseignant de 3e et 4e année à l’école Le Sommet, à Moncton au Nouveau-Brunswick, utilise abondamment l’application Minecraft Education avec ses élèves. Il partage quelques conseils avec les enseignants qui souhaitent l’explorer avec leurs élèves.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Martin Pelletier, enseignant de 3e et 4e année à l’école Le Sommet, à Moncton au Nouveau-Brunswick, utilise abondamment l’application Minecraft Education avec ses élèves. En tant que mentor officiellement reconnu par la plateforme, il a donné quelques conseils aux enseignants qui souhaitent l’explorer avec leurs élèves lors du plus récent Congrès virtuel en éducation entrepreneuriale consciente (IDÉE 2021).

Tout d’abord, selon lui, il faut amener les élèves à voir l’application Minecraft comme étant plus qu’un simple jeu. « Il faut leur démontrer le potentiel pédagogique, le fait qu’ils peuvent apprendre tout en s’amusant », a-t-il confié d’entrée de jeu.

Puis, tout au long de sa présentation, il a partagé ses conseils pour les enseignants, et son message principal était le suivant : « Ayez une vision globale du projet qui tienne compte du résultat final attendu. Par contre, les chemins pour vous rendre pourront être différents en fonction de vos élèves. Et c’est correct ainsi. Vos élèves vont rapidement vous dépasser. Vous n’êtes pas l’expert. »

La gestion de classe

Plusieurs enseignants s’inquiètent de la gestion de la classe avec ce type de projet mains sur les touches. À ce moment, ils doivent se percevoir davantage comme un chef d’orchestre qui guide les élèves dans leur cheminement. « Le chef d’orchestre ne sait pas jouer de tous les instruments », rappelle-t-il.

Des conseils

  • Débuter en présentant Minecraft aux élèves (ne pas prendre pour acquis que tous connaissent la plateforme).
  • Établir des lignes directrices qui sont communiquées aux élèves (ex. ne pas détruire ce que des camarades ont construit, ne pas créer d’armes, ne pas inciter à la violence avec des personnages zombies, des explosifs ou des potions, propres à l’univers Minecraft.)
  • Donner des tâches ou des rôles précis à certains élèves.
  • Prévoir du temps de travail en ligne et hors ligne avec les élèves, et se donner des balises de temps pour certaines tâches.
  • Prévoir des moments de réflexion sur le travail accompli et de rétroaction pour aller au-delà de la tâche.
  • Prévoir des pauses et enregistrer régulièrement les créations.
  • Prévoir du temps de travail non structuré pour laisser les élèves explorer la plateforme.
  • Laisser les élèves vous dépasser!

M. Pelletier suggère aux enseignants d’explorer le site Education.minecraft.net, qui présente une foule de ressources, comme des leçons clé en main dans plusieurs matières. Bien que de plus en plus de ressources soient offertes en français, plusieurs sont uniquement en anglais. Par contre, il est possible de les traduire à l’aide de la fonction de traduction du navigateur Chrome. Par ailleurs, il indique que des défis sont régulièrement proposés aux enseignants par différents organismes, comme Academy Logics et l’UNESCO

L’application Minecraft Education est gratuite pour ceux qui disposent d’un compte Microsoft 365, disponible pour iPad, ordinateur PC et Chromebook. 

Vous pouvez suivre Martin Pelletier sur Twitter. N’hésitez pas à lui poser vos questions!

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :