Cadre de référence de la compétence numérique : retour sur un webinaire fort attendu

C'est ce jeudi 30 mai qu'a eu lieu le webinaire du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) servant à présenter le Cadre de référence de la compétence numérique. Retour sur une session suivie par près de 1000 acteurs éducatifs qui ont à coeur le présent et le futur de leurs élèves.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Can we reverse the biodiversity decline before 2050?

The observations are troubling and unmistakable: two thirds of the wild fauna has disappeared in less than 50 years. This shocking declaration of the World Wildlife Fund (WWF) is sounding the alarm, identifying the primary cause of this decline as human activity. It is approximately 4 000 vertebrate species, spread across 21 000 animals across the world that have disappeared following the destruction of their natural habitat, mainly for agriculture.

À quoi ressemblera la ville du futur?

Qu'aura l'air le monde dans 30 ans? Dans 40 ans? La crise sanitaire que nous vivons depuis mars 2020 a accéléré certains changements qui tendent vers la vision que nous pouvons avoir de la ville du futur. À travers un parcours d'apprentissage autonome, les élèves porteront un regard sur diverses façons d'entrevoir l'avenir des villes et sur les actions durables à poser.

Inverser le déclin de la biodiversité d’ici 2050?

La constatation est troublante et sans équivoque : les deux-tiers de la faune sauvage ont disparu en moins de 50 ans. Cette déclaration choc du Fonds mondial pour la nature (WWF) envoie un signal d'alarme qui met principalement en cause l'activité humaine. Partout dans le monde, des scientifiques surveillent les signes avant-coureurs d’une sixième extinction qui serait la plus dévastatrice depuis celle des dinosaures. À moins d'un changement drastique dans le modèle de consommation de l'Homme, la nature poursuivra son profond déclin. Regards sur les rôles que les humains peuvent jouer dans la préservation de la biodiversité.

Feux en Californie : un désastre sans précédent

Voilà déjà plusieurs années que la sécheresse sévit sur la Californie, mais en 2020, la situation est d'une ampleur jamais vue. Cet État de l'Ouest américain accumule présentement plus d'une vingtaine d'incendies et le feu a consumé cette année plus de 10 000 kilomètres carrés, un record depuis que ces données sont compilées. Zoom sur l'impact des grands feux sur la population californienne et sur les causes/conséquences de la déforestation.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

LA compétence numérique ou LES compétences numériques?

Pourquoi, au Québec, dit-on LA compétence numérique plutôt que LES compétences numériques? Marjorie Cuerrier, doctorante en sciences de l’éducation à l'Université de Montréal et membre de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, revient sur le sujet et propose quelques ressources à découvrir.

Deux nouveaux outils pour accompagner le Cadre de référence de la compétence numérique

Le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MÉES) présente dans un webinaire le Guide pédagogique et le Continuum de développement de la compétence numérique, deux nouveaux outils ayant le mandat d’opérationnaliser le Cadre de référence de la compétence numérique.

Vers un droit à l’éducation au numérique

Des étudiants de l'Université Laval ont rédigé une Déclaration de principes à l’égard du droit à l’éducation au numérique pour éveiller à l’urgence de mieux préparer les jeunes aux enjeux d’une société où le numérique croît de façon exponentielle.

Quand la pyramide du modèle RAI se retrouve la tête en bas

Marie-Ève Gagnon, chargée de projet pour le déploiement du Plan d'action numérique, présente l'expérience de son équipe dans le développement de la compétence numérique des enseignants. Celui-ci s'inspire du modèle réponse à l'intervention (RAI).

C’est ce jeudi 30 mai qu’a eu lieu le webinaire du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) servant à présenter le Cadre de référence de la compétence numérique. Animée par Danielle Boucher, consultante en gestion de l’éducation, et Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC en éducation, cette session avait pour objectif d’éclairer les participants, réunis par centaines pour l’occasion, sur les tenants et aboutissants de la  nouvelle compétence numérique à développer chez les enseignants et leurs élèves.

Un an après le dévoilement du Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur (PAN), voilà que la première orientation de cet engagement majeur du gouvernement se concrétise par la mise en place d’un référentiel qui guidera le développement de la compétence numérique des Québécoises et des Québécois. Et avec plus de mille inscriptions à ce webinaire, on peut affirmer sans trop se tromper que ce cadre de référence était très attendu par l’ensemble des acteurs du milieu de l’éducation au Québec.

La compétence numérique : pour qui et pourquoi?

D’entrée de jeu, M. Karsenti ne cache pas que la grande présence du numérique dans nos vies inquiète plusieurs personnes. En effet, des préoccupations qui concernent particulièrement les jeunes ont pu être observées au cours des dernières années sur différents enjeux reliés à l’utilisation excessive ou inadéquate de certains outils ou applications numériques.

Le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) s’est alors doté d’un plan ambitieux et novateur, aux dires de M. Karsenti, en celui de mettre sur pied un cadre de référence qui viendrait aider tous les enseignants et les élèves du Québec dans le développement de leur compétence numérique. Se déclinant sous douze dimensions, le Cadre de référence de la compétence numérique du MEES a su s’inspirer des meilleures pratiques sur la planète pour en arriver avec une mouture adaptée à notre réalité et porteuse de sens pour l’ensemble de la communauté éducative du Québec. 

Douze dimensions phares

Pourquoi n’avoir qu’une compétence et la décliner sous douze angles? Cette question a fait surface à plusieurs reprises dans le clavardage du webinaire. La réponse est fort simple : « cela facilite son intégration dans tout autre référentiel ou document se rapportant à l’enseignement et à l’apprentissage ». En d’autres mots, la compétence numérique fera partie intégrante du nouveau référentiel des compétences professionnelles des enseignants. 

Parmi les douze dimensions, deux apparaissent comme centrales. En effet, « Agir en citoyen éthique à l’ère du numérique » et « Développer et mobiliser ses habiletés technologiques »  se présentent comme les éléments autour desquels s’articulent les dix autres dimensions. Chaque fois qu’un élève se livrera à une activité impliquant le numérique, il devra donc, d’une part, agir de manière éthique en considérant la diversité et le contexte dans lesquels se déroulent ses interactions tout en étant conscient de l’impact des technologies sur son bien-être physique et psychologique. D’autre part, l’apprenant démontrera une ouverture dans l’acquisition de nouvelles connaissances et habiletés technologiques qui lui permettront ensuite d’optimiser les autres dimensions de sa compétence numérique (collaborer, communiquer, résoudre des problèmes, produire du contenu, etc.).

Quelques pistes pédagogiques

La compétence numérique peut être développée à travers l’ensemble des compétences disciplinaires du PFEQ. En effet, que ce soit en français, en mathématiques ou en univers social, Thierry Karsenti rappelle que le numérique apporte un soutien à toutes les disciplines et que la mise oeuvre des douze dimensions amène les apprenants à élargir leurs horizons. L’enseignant qui a une intention pédagogique bien définie sera alors en mesure de faciliter et même de redéfinir bon nombre d’apprentissages grâce aux TIC.

Que ce soit en faisant de la programmation avec Scratch pour travailler certains concepts mathématiques au primaire, en créant une baladodiffusion sur Anchor pour discuter d’intelligence artificielle au secondaire ou en explorant l’intérieur du corps humain en réalité virtuelle dans un cours de biologie du CÉGEP, les possibilités d’apprentissage peuvent être décuplées grâce au numérique.

Dans le même ordre d’idées, j’en profite pour vous inviter, si ce n’est pas déjà fait, à découvrir les guides pédagogiques SCOOP! qui, d’une part, servent à développer les compétences disciplinaires des apprenants à travers des sujets d’actualité et, d’autre part, fournissent à l’enseignant divers scénarios pédagogiques qui mettent de l’avant une ou plusieurs dimensions de la compétence numérique comme leviers aux apprentissages.

Pour avoir un accès privilégié de 30 jours et explorer les guides de 2018-2019, en plus des centaines d’autres en archives, rendez-vous ici.

Et pour la suite…

Dès la rentrée scolaire 2019, les enseignants pourront compter sur une nouvelle publication qui mettra en lumière plusieurs pistes d’exploitation de la compétence numérique rattachées à des contextes variés. De plus, M. Karsenti nous apprenait qu’une progression des apprentissages de la compétence numérique pourrait aussi voir le jour dans un avenir rapproché. À suivre de près… Et avec beaucoup d’intérêt!


Pour voir ou revoir le webinaire qui porte sur le Cadre de référence de la compétence numérique, c’est par ici. Pour avoir accès au référentiel en PDF, c’est là.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Maxime Laflamme
Maxime Laflamme
Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et chargé de projets à l’École branchée. Il est également rédacteur en chef des guides pédagogiques SCOOP!. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour le numérique éducatif et les pratiques innovantes dans le cadre de CréaCamps, de conférences et d'ateliers dans toute la francophonie.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Vous avez quelques minutes pour nous aider?

Voici le sondage à nos lecteurs que nous menons présentement!