(Chronique) Apps & astuces à la maison en temps de crise #3

Aujourd'hui, notre précieuse collaboratrice Stéphanie Dionne prend la plume et partage ses idées et réflexions. Elle parle notamment de pression sociale et offre des outils pour vaincre le sentiment de culpabilité qui peut parfois nous envahir.
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

La rencontre de parents en mode coéducation à l’ère du numérique

[Chronique École branchée sur la famille] Bien qu'il n'y ait pas de meilleur moment d'installer la coéducation pour notre chroniqueuse, la rentrée scolaire est un moment idéal pour le premier contact parents-enseignant en vue de créer cette relation. C'est l'occasion de débuter l'année en reconnaissant l'importance des rôles respectifs.

5 conseils pour vivre la rencontre de parents par visioconférence en toute confiance

Voici 5 conseils pour bien préparer sa rencontre de parents en visioconférence. Cette rencontre est un moment important et l'occasion de créer la relation de coéducation qui facilite la communication et une action concertée entre l'équipe-école et la famille orientée sur la réussite des jeunes. Créez les meilleures conditions possibles pour vivre cette expérience en toute confiance.

Faciliter la gestion de la classe dans l’enseignement à distance

La pandémie a entraîné pour les enseignants plusieurs défis de gestion de la classe. Le conseil de la semaine du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) rappelle à cet effet l’importance de créer un climat de communication et de confiance qui facilitent la gestion de classe et réduisent les facteurs contraignants.

Leçons de leadership en contexte de pandémie

Comment apprendre individuellement de ce qui a transformé collectivement notre quotidien, nos sources d'accomplissement et de bien-être? Marius Bourgeoys partage ses leçons de leadership apprises en contexte de pandémie et Stéphanie Dionne propose des questions pour transformer ces leçons en actions!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Le biais de confirmation : levier de désinformation en temps de crise sanitaire

Dans le cadre de la série « Comment fabrique-t-on de l’information », fruit d'une collaboration entre l'Agence Science-Presse et l'École branchée, nous nous intéressons aujourd’hui au biais de confirmation. Zoom sur pourquoi sommes-nous portés à croire les fausses nouvelles. Indice : la faute revient en grande partie à notre cerveau!

Confinée… mais pas mes élèves!

« La nouvelle est arrivée par texto à l’heure de la récréation. Ma fille est positive à la COVID-19. Je dois quitter ma classe le plus vite possible et ne pas y revenir pour les 14 prochains jours. On se prépare depuis la rentrée à la possibilité que nos classes ferment, mais là, c'est le contraire! Comment assurer un minimum de stabilité à mes élèves? » Un témoignage de Julie Chandonnet.

Résultats de notre sondage de la rentrée sur les préoccupations des enseignants

À la rentrée, nous avons mené un grand sondage parmi nos lecteurs pour connaître leurs plus grands défis, particulièrement en lien avec le numérique. Notre rédactrice en chef dresse un bilan des réponses obtenues.

Et si on changeait l’école? Un forum sur l’école de demain en webdiffusion

Le 24 septembre prochain aura lieu à Paris l’événement « Et si on changeait l’école? », auquel on pourra assister de partout en webdiffusion. Destiné aussi bien aux parents qu’aux professionnels de l’éducation, ce rendez-vous donnera la parole aux pionniers de l’école de demain, à ceux qui, sur le terrain innovent et expérimentent pour faire évoluer la pratique pédagogique.

Des idées pour la maison et des réflexions sur la vie en temps de crise, par les collaborateurs de l’École branchée. N’hésitez pas à participer vous aussi!

La semaine #2 de notre arrêt forcé s’achève et j’ai trop souvent lu sur les réseaux sociaux des parents nommer la pression sociale qu’ils commencent à sentir, celle qui leur donne envie d’être le parent parfait, alors que les conditions hors de l’ordinaire ne leur permettent tout simplement pas. À cela s’ajoute un sentiment de culpabilité qui nuit à leur bien-être et, par le fait même, à celui de leurs enfants. J’ai moi aussi ressenti le choc de ce coup de pelle en plein front, pour rapporter l’expression utilisée par Pascale Brillon, professeure en psychologie à l’UQÀM, lors de son passage à l’émission Tout le monde en parle. Notre vie à tous s’est transformée, laissant au passage sous nos toits une zone d’ambiguïté qu’on pourrait qualifier de déstabilisante. Ce qui reste le plus important en ce moment, c’est apprendre à réorganiser notre vie désorganisée et lui donner du sens.

« La qualité de votre vie est directement proportionnelle à la qualité de vos questions. »

Fletcher Peacock, un de mes professeurs en communication orientée solutions.

Plus que jamais, la question qui roule en boucle dans mon cœur, ma tête et qui m’habite toute entière c’est : Qu’est-ce que je souhaite sincèrement? Je me la pose dans tous les contextes. Je cherche, trouve et mets en place les meilleures options parmi celles que je crois possibles. Je questionne mes enfants. Je consulte mon mari. Et au bout du compte, ce qui a de l’importance pour moi, c’est la qualité du temps que je passe avec mes enfants. Je commence enfin à ralentir. À sentir qu’on retrouve un équilibre dans ce déséquilibre.

Comment traverser ce temps de crise?

Accueillir ce qui est là. Ralentir et s’ajuster. Faire moins parce que je souhaite que ça puisse aller mieux. Me demander tranquillement de quoi je souhaite être fière après tout cela. Le printemps arrivera, l’été suivra, ensuite l’automne et quelque part la vie reprendra doucement. J’aimerais me souvenir de cette période en me disant que j’aurai fait de mon mieux, sans être parfaite et pouvoir faire la liste de tout ce que cela nous aura permis de vivre en famille. Après tout, c’est avec eux que je vais vraiment passer le plus de temps. À chacun de mes congés de maternité, j’avais envie de rester à la maison avec ma gang. Mon cœur était déchiré pendant des semaines en constatant que je passerais plus de temps sans eux qu’avec eux.

Qu’est-ce qui fonctionne?

Apprendre à se reconnaitre dans notre unicité, c’est aussi apprendre à reconnaitre qu’on ne peut pas vivre en tentant de reproduire les modèles d’excellence que l’on perçoit autour de nous. Vouloir évoluer et mobiliser le meilleur de nous même, OUI! Penser pouvoir être ou faire ce que les autres parents sont et font, c’est NON! C’est à chacun de nous qu’il revient de trouver ce qui fonctionne pour nous. Nous sommes tous unique, notre réalité est unique. Il n’y a pas de meilleur moment pour nous rappeler l’importance de revenir à soi, la connaissance de soi. Qu’est-ce que vous souhaitez sincèrement? Votre réponse va vous guider vers ce dont vous aurez besoin.

C’est parfois là que c’est aidant de vous inspirer des autres sur les réseaux sociaux entre autres. Observez et trouvez ce qui marche pour vous. Dites-vous qu’il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des apprentissages. Si vous n’avez pas le résultat espéré, demandez-vous « Qu’est-ce que j’ai appris? » et « Qu’est-ce que je ferai différemment la prochaine fois? ». Vous avez tous le potentiel nécessaire pour trouver ce qui fonctionne pour vous. Laissez tomber la comparaison et la pression sociale, vous êtes la personne la mieux placée pour juger de ce qui est le mieux pour vous dans votre contexte.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est giphy.gif.

Faites-vous confiance et baissez la pression! Après tout, ce qui compte c’est de profiter de ce temps pour tisser vos liens avec vos enfants. Ce ne sera pas parfait tout le temps. C’est normal! Avant l’arc-en-ciel, il y a eu les nuages, la pluie, le vent puis le soleil. Respirez! Ça va bien aller!


Idées en vrac

#ProjetPhotoPoésie

Catherine Lapointe est enseignante au primaire. Elle est une auteure touchante et inspirante. Vous pouvez lire : J’ai pleuré en faisant un pain aux bananes. Elle a utilisé son talent dans la réalisation d’un projet rassembleur avec ses enfants. On en parle dans le journal de Québec J’ai l’intention de lui donner vie autour de chez moi. C’est déjà en cours avec mes enfants. Je sais que ça nous prendra du temps.

L’heure du conte en famille

Marie-Christine Racine-Samson et Pascal Provost sont ce que j’appelle un couple de l’Éducation et parents de deux jeunes filles. Elle, directrice adjointe d’une école secondaire, et lui, enseignant de musique, aujourd’hui webmestre et responsable production et réalisation au CADRE21. Ils ont rendu possible, via la diffusion en direct sur Facebook, la lecture d’un conte par leurs filles à des amis proches. Pourquoi ne pas vous en inspirer et permettre à vos enfants de lire un conte en vidéoconférence pour des proches qu’ils ne voient plus aussi souvent qu’ils le voudraient?

Apprendre de son sentiment de culpabilité

Si vous vous sentez toujours envahis par la culpabilité ou la pression sociale, je vous propose de profiter de cette situation pour en apprendre sur vous. J’ai rédigé un court exercice dont je vous résume les étapes ici :

  • Quels sont les signes de la présence de ta culpabilité?
  • Qu’as-tu appris de cet événement qui a déclenché ton sentiment de culpabilité?
  • Qu’est ce que tu feras différemment la prochaine fois?
  • Quoi communiquer avec la personne impliquée dans cet événement qui a généré ta culpabilité?
    • nommer la situation;
    • partager tes apprentissages;
    • préciser ce que tu souhaites la prochaine fois que la situation se produit;
    • prendre soin d’écouter en retour la personne impliquée pour qu’elle partage sa perception et sa réflexion sur la situation;
    • s’ajuster ensemble!

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Avatar
Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!