Allumer la passion des TIC en partageant ses pratiques

0

À l’occasion du colloque de l’AQUOPS, nous avons rencontré Nathalie Charest, enseignante de mathématiques à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, qui nous raconte comment l’AQUOPS a allumé sa passion pour les TIC.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Du 27 au 29 mars 2018, l’École branchée était au colloque de l’Association québécoise des utilisateurs d’outils technologiques à des fins pédagogiques et sociales (AQUOPS) à Québec. Près de 800 participants s’y sont réunis afin de prendre part à la grande diversité d’ateliers offerts.

Nathalie Charest a eu la piqûre des technologies lors de sa toute première participation à l’AQUOPS, il y a quelques années déjà. Elle était alors à la recherche d’idées de projets pour faire créer ses élèves avec les ordinateurs qu’on venait d’installer dans sa classe. En mathématiques, cela représentait tout un défi.

C’est à l’AQUOPS qu’elle a réalisé qu’elle pouvait s’inspirer des idées présentées, peu importe la matière scolaire, puis les exporter à son contexte, celui des mathématiques. Elle est ressortie de ces trois jours d’ateliers emballée et avec le cerveau en effervescence.

Nathalie Charest croit beaucoup à la technologie, car cela permet d’ouvrir sa classe et de partager ses pratiques et son enseignement avec d’autres apprenants (réseautage). Elle considère que l’AQUOPS est un incontournable pour les enseignants qui doivent former les citoyens de demain. Avec un « buffet » d’ateliers pour tous les goûts, elle est convaincue que chacun pourra y trouver son compte.

Depuis un an, Nathalie fait maintenant partie de l’équipe de l’AQUOPS et se réjouit de pouvoir désormais donner au suivant. Elle vous invite à consulter le babillard virtuel de l’AQUOPS!

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!