Jumeler plaisir et éducation avec un camp de conception de jeux vidéo

0

Alexandra Savard-Wilhelmy est directrice aux Camps de jour Bois-de-Boulogne à Montréal qui offre, depuis 2015, un camp d’animation 3D et de conception de jeu vidéo pour les adolescents de 11 à 15 ans.

C’est d’ailleurs grâce à ce programme que les Camps de jour Bois-de-Boulogne se sont mérités le Prix d’Excellence catégorie Programmation et vie de camp de l’Association des camps du Québec (ACQ).

Alexandra est convaincue qu’il est possible de jumeler plaisir et éducation. Avec le camp d’animation 3D et de conception de jeux vidéo, elle souhaite montrer aux jeunes qu’il est possible de faire carrière dans le monde des technologies. L’École branchée a rencontré Alexandra lors du Congrès de l’Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP) au mois de novembre et a souhaité en savoir plus sur son projet : 

École branchée : En quelques lignes, qu’est-ce que le camp de jour Bois-de-Boulogne?

Alexandra Savard-Wilhelmy : La Corporation du Collège de Bois-de-Boulogne est un organisme à but non-lucratif depuis 2001. Elle porte sous son aile les Camps de jour Bois-de-Boulogne qui existent depuis 39 ans. À ce jour, ce sont plus de 35 000 jeunes qui ont vécu une expérience de camp inoubliable leur permettant de réaliser de grands défis dans un environnement sécuritaire et une ambiance festive. Les Camps de jour Bois-de-Boulogne ont pour mission d’offrir aux enfants un environnement stimulant en rentabilisant les forces du Collège de Bois-de-Boulogne et ce, dans un grand souci de qualité. Plus de 50 programmes sont offerts aux jeunes de 4 à 17 ans, allant des sports aux sciences, en passant par les arts et la cuisine. Les spécialités offertes sont parfois développées par des partenaires mais également par des animateurs dont les talents sont utilisés pour offrir des activités signifiantes. Le rayonnement des Camps de jour Bois-de-Boulogne s’étend sur quatre sites : au Collège de Bois-de-Boulogne, sur deux sites d’écoles primaires à Laval ainsi qu’au Centre des Sciences de Montréal.

École branchée : En quoi consiste les programmes d’animation 3D et de conception de jeux vidéo?

Alexandra Savard-Wilhelmy : En 2015, dans le but de contribuer au rayonnement du Collège de Bois-de-Boulogne en utilisant les installations, nous avons entrepris un partenariat avec le département d’Animation 3D du Collège pour créer le programme d’Animation 3D. Pendant la semaine, les enfants avaient la chance d’être initiés à la capture de mouvements ainsi qu’à la programmation. Pour l’été 2018, le programme d’Animation 3D sera remplacé par un camp de création de jeux vidéo!

Suite à la popularité du programme et à la forte demande de la part des adolescents, nous avons développés, en 2017, le programme de conception de jeux vidéo. Pendant deux semaines, les jeunes sont supervisés par un professeur du département d’Animation 3D du Collège. Ils touchent plusieurs aspects de la conception de jeux vidéo : réalisation d’une histoire, développement du contenu visuel et d’un personnage, création d’effets sonores, découverte de différents programmes de création, etc.

D’ailleurs, notre camp de conception de jeux vidéo a remporté le Prix d’Excellence 2017 de l’Association des Camps du Québec.

École branchée : Pourquoi choisir d’intégrer de telles thématiques dans la programmation du camp de jour? Quelles en sont les principales retombées?

Alexandra Savard-Wilhelmy : Le but était d’offrir des services estivaux à la clientèle adolescente, ainsi que de faire découvrir cette discipline et de former la relève de demain. Nous voulions montrer aux jeunes, qui sont l’avenir de demain, qu’il est possible de faire carrière dans le monde des technologies.

En effet, nous croyons qu’il est très positif pour un adolescent de participer à un camp dans lequel il est possible de créer de nouvelles choses, de se dépasser et d’échanger d’intérêts communs avec d’autres adolescents. Cela permet d’accroître leur confiance et estime de soi. Bien entendu, nous aimerions que ces jeunes reçoivent la « piqûre » de la conception de jeux vidéo et viennent étudier au Collège de Bois-de-Boulogne!

École branchée : Pouvez-vous nous parler des jeux vidéo confectionnés par les jeunes au camp?

Alexandra Savard-Wilhelmy : Il est important de savoir que le camp de jeux vidéo est très éducatif! En effet, les jeunes ont eu la chance de fabriquer une scène de jeu et un personnage, de se familiariser avec les raccourcis de clavier, de créer une plate-forme spécialisée, d’apprendre à donner vie aux éléments de leur jeux (sauter, avancer, reculer, etc.), de développer certaines techniques sur Photoshop pour créer différents éléments et plus encore. Tout au long du séjour, les adolescents ont des cours à propos des différents types de jeux (jeu d’habileté, jeu de puzzle, etc.). En équipe, ils doivent ensuite créer leur propre jeu vidéo.

Pour avoir une idée plus concrète, j’aimerais partager ce montage vidéo des jeux réalisés par les jeunes du camp.

École branchée : Comment est-il possible de s’impliquer en tant qu’enseignant?

Alexandra Savard-Wilhelmy : Il existe encore plusieurs tabous au regard des technologies, mais surtout au regard des jeux vidéo. Il est certain qu’en tant qu’enseignant, il est possible de s’impliquer en parlant du camp de conception de jeux vidéo aux élèves! Pour plus d’informations, ces derniers peuvent consulter notre site Internet.

Si les enseignants sont intéressés à distribuer nos feuillets explicatifs du camp de conception de jeux vidéo, il nous fera également plaisir de leur en apporter!

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!