Jours de tempête, jours d’apprentissage à distance!

0

Au lendemain de la forte tempête qui a balayé la Nouvelle-Angleterre, particulièrement la région de Boston dans le Massachussetts, la question des nombreux jours de classe manqués en hiver à cause des tempêtes se pose. Le « e-learning » pourrait-il être la clé?

Certains directeurs d’écoles de régions américaines plus souvent touchées par les tempêtes de neige en avaient assez de devoir prolonger le calendrier en été. Ils ont donc commencé à changer le terme « jour de tempête » pour « jour d’apprentissage à distance » (e-learning days). En plus de permettre de continuer les activités d’apprentissage, ces jours permettent d’économiser des sommes substantielles, par exemple les jours de transport scolaire supplémentaires en été. Les instigateurs croient aussi que cela réduit le stress chez les enseignants, qui peuvent planifier selon les jours prévus au calendrier, tempête ou non.

Jusqu’à présent, seuls 5 états reconnaissent officiellement ces journées en cas de tempête : l’Illinois, l’Indiana, l’Ohio, la Pennsylvanie et la Virginie-Occidentale. En Indiana, le département de l’Éducation exige par ailleurs que les écoles participantes prouvent que tous leurs élèves et leur personnel auront accès à Internet pendant ces jours hors des murs de l’école.

Sur ce sujet, le site américain eSchoolNews propose des pistes pour faire en sorte qu’une journée d’école fermée puisse devenir une occasion d’apprendre à distance. Qui sait, ces idées pourraient être pratiques pour certaines de nos régions qui sont plus souvent affectées par les soubresauts de la météo en hiver!

 

Laisser un commentaire