Le Rendez-vous RÉCIT : le projet Code MTL à la CSDM

0

Le 19 mars dernier se tenait le troisième Rendez-vous virtuel du RÉCIT. Six ateliers gratuits étaient offerts en ligne afin d’introduire les acteurs éducatifs à diverses thématiques pouvant être explorées dans le cadre du Plan d’action numérique en éducation. Les enregistrements de ces ateliers ainsi que les ressources présentées seront disponibles sur le site Web du RÉCIT.

Code MTL : initiation à la programmation

Pascale-Dominique Chaillez, conseillère pédagogique TIC à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), présentait le projet Code MTL qui se vit maintenant depuis deux ans auprès de 6480 élèves, 270 enseignants et 95 écoles primaires de la CSDM, en plus d’être dans 14 bibliothèques municipales de Montréal. L’intention première de Mme Chaillez, lors de ce Rendez-vous RÉCIT, était d’inspirer un maximum d’acteurs éducatifs en partageant la démarche derrière Code MTL et en mettant à la disposition de tous l’ensemble des ressources de ce projet.

« Rien ne sert de réinventer la roue, nous sommes dans une démarche d’entraide et de collaboration et Code MTL est accessible à tous »

La démarche préconisée par les Services pédagogiques, les Services informatiques et la Fondation de la CSDM se veut un continuum permettant aux élèves du préscolaire à la sixième année de vivre une réelle intégration de la programmation en classe dans un contexte de création numérique. Code MTL est donc une initiative favorisant la littératie numérique des élèves de cinq à douze ans grâce à la programmation visuelle. De Blue-Bot à Scratch, les apprenants avancent au gré des huit ateliers qui leur sont proposés à chaque cycle. La créativité, la résolution de problèmes, la pensée informatique, la collaboration et la pensée critique sont autant de compétences à développer chez les citoyens de demain que de raisons de se servir de la programmation comme d’un levier à bon nombre d’apprentissages.

Priorité : développement professionnel

Le projet Code MTL a fait du développement professionnel une de ses priorités et c’est par la formation continue et l’accompagnement constant que les enseignants développent, à l’instar des élèves, plusieurs compétences. Laurence Brière-Labbé, enseignante à l’école St-Albert-Legrand, a pu témoigner de tout le support et l’encadrement qu’elle a reçus lors des deux dernières années à vivre Code MTL dans sa classe :

« J’avoue qu’au début c’était un peu stressant d’être devant l’inconnu, mais avec le soutien que j’ai reçu, je suis maintenant une experte de Scratch. J’ai adoré l’expérience, les élèves sont super motivés et continuent à programmer d’eux-mêmes. Plusieurs parents me demandent également s’ils peuvent se faire former, car ils voient l’énorme potentiel de se servir de la programmation à des fins pédagogiques. » 

Les enseignants qui s’impliquent dans un tel projet adoptent alors une posture d’agent de changement. Ils deviennent les leaders dans leur milieu en faisant une place de choix à la programmation. Dès 2019-2020, la CSDM pourra compter sur près de 450 leaders dans ses écoles grâce à Code MTL et qui continueront, tout comme Mme Chaillez l’a mentionné dans sa présentation, à se servir des valeurs ajoutées de la programmation pour préparer les apprenants aux défis de demain.

À votre tour de coder

Code MTL vous invite à entreprendre avec lui son virage numérique en utilisant l’ensemble de ses ressources dans votre classe du primaire. Vous avez donc accès ici et tout à fait gratuitement aux 32 ateliers de programmation conçus pour les élèves du préscolaire à la sixième année. Vous pourrez également prendre connaissance de toute l’information qui a été transmise lors de ce Rendez-vous RÉCIT en cliquant ici.

Finalement, je vous invite à explorer le mot-clic #CodeMTL sur Twitter pour rester à l’affût des derniers développements de ce projet et être témoins des retombées positives qu’il engendre.

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :