ANNONCE

Les liens entre le rythme musical et la grammaire

Il existerait une corrélation entre la capacité d’un enfant à comprendre les règles de grammaire et sa capacité à distinguer les rythmes musicaux. C’est ce que démontre une étude réalisée aux États-Unis.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Il existerait une corrélation entre la capacité d’un enfant à comprendre les règles de grammaire et sa capacité à distinguer les rythmes musicaux. C’est ce que démontre une étude réalisée aux États-Unis.

L’étude a été réalisée par Reyna Gordon, professeure au Vanderbilt Kennedy Center. Elle a fait subir un test de reconnaissance musicale à 25 enfants âgés de 6 ans. Le test consistait à leur faire entendre différentes versions de mélodies. Les enfants devaient indiquer si les mélodies étaient différentes ou identiques. Un exercice similaire était par la suite réalisé, cette fois avec des animations vidéo.

Pour le volet grammaire, différentes photos étaient présentées aux enfants, qui devaient répondre à des questions. La professeure a utilisé des indicateurs pour évaluer la grammaire des participants, comme leur capacité à formuler correctement au passé.

Au terme de l’étude, Gordon arrive à la conclusion que les enfants qui ont bien performé dans la portion du rythme musical ont aussi bien performé dans la portion de la grammaire. Elle s’est assurée qu’il n’y avait pas de biais, comme des quotients intellectuels différents, des provenances socioéconomiques divergentes ou des connaissances musicales plus prononcées.

Pour Gordon, le rythme musical et la grammaire partagent des caractéristiques similaires, ce qui pourrait expliquer les résultats de cette étude. La grammaire requerrait la transposition de sons en phrases, en structures et en séquences. De son côté, le rythme musical nécessiterait la même chose, mais un peu inversement. Il nécessiterait l’élaboration d’une séquence et d’une structure afin de produire un rythme adéquat.

Chercheuse de son temps, Gordon a publié une vidéo résumant les grandes lignes de son étude.

Bien que d’autres études seront nécessaires afin d’approfondir ces liens, Gordon est d’avis que ces résultats sont prometteurs. Par exemple, les tests de reconnaissance de rythmes musicaux pourraient devenir des instruments d’évaluation et de dépistage intéressants pour identifier des lacunes en grammaire. Selon elle, il s’agit de la première étude de ce genre à établir des liens entre la capacité à reconnaître les rythmes musicaux et les habiletés en grammaire.

À propos de l'auteur

Dominic Leblanc
Dominic Leblanc
Diplômé en sociologie, Dominic Leblanc est conseiller pédagogique au Service des programmes et du développement pédagogique du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Suivons le rythme, un nouveau jeu numérique gratuit pour les enfants de 4 à 6 ans

Communiqué - Mazaam Interactive, en partenariat avec la Faculté de musique de l’Université Laval et l’Institut royal supérieur de musique et de pédagogie de Namur en Belgique, lance le jeu ludo-éducatif Suivons le rythme destiné aux enfants de 4 à 6 ans. Celui-ci est offert gratuitement sur le site de mazaam.com.

Une application qui favorise l’éveil musical des petits… et plus!

La plateforme québécoise Mazaam utilise la musique classique pour contribuer au développement global des enfants de 4 à 6 ans. L’application a été conçue à partir de travaux menés par la Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages de l’Université Laval. Nous avons parlé à un enseignant qui l’utilise en classe de maternelle depuis septembre.

Les #Édubrèves – semaine du 6 juin 2021

Dans cette édition des Édubrèves : un meilleur encadrement de l'enseignement à distance demandé, l'accessibilité du Web, le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, une application de création musicale, les balados comme outil d'apprentissage, et plus!