ANNONCE

Le Devoir offre un abonnement numérique gratuit aux classes

Cette offre du quotidien montréalais réputé propose aux classes de 4e et 5e secondaire de recevoir gratuitement la version numérique pendant 15 semaines.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Cette offre du quotidien montréalais réputé propose aux classes de 4e et 5e secondaire de recevoir gratuitement la version numérique pendant 15 semaines.

Le saviez-vous? En tant qu’enseignant, vous pouvez profiter d’un abonnement gratuit de 15 semaines à la version numérique du journal quotidien indépendant Le Devoir, en plus d’en faire profiter vos élèves (jusqu’à 30 par groupe). L’offre est réservée aux classes de 4e et 5e secondaire ainsi que du cégep. Elle comprend un accès illimité à tout le contenu de l’application pour tablette, à 100 % du site Web, une édition intégrale du journal en format PDF ou en ligne, en plus de la consultation de 25 articles d’archives (depuis 1992) par mois.

Pour en bénéficier, une personne responsable doit remplir le formulaire en ligne, suite à quoi un représentant du quotidien établira un contact pour finaliser et valider l’inscription. Selon les informations demandées dans ce formulaire, l’offre serait également accessible aux classes hors Québec.

En profiterez-vous? C’est une excellente façon d’utiliser l’actualité pour créer des situations de lecture, mettre en contexte les apprentissages, favoriser l’éducation à la citoyenneté et instaurer de bonnes habitudes de consommation de l’information chez les élèves. Aussi, plus particulièrement, sa consultation et celle d’autres sources permettra de soutenir le développement des compétences liées au programm Monde contemporain, en univers social, qui sont :

– Interpréter un problème du monde contemporain;
– Prendre position sur un enjeu du monde contemporain.

L’offre est détaillée ici : http://www.ledevoir.com/classe

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique cette année notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité d'orientation stratégique de l'ACELF.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Comment combattre la désinformation : renouez avec le robot conversationnel de Radio-Canada.ca

Communiqué - La désinformation ne prend pas de répit. Et les Décrypteurs l’ont bien compris! C’est pourquoi l’équipe d’Innovation numérique de Radio-Canada a procédé à une mise à niveau de son robot conversationnel contre la désinformation, axée notamment sur les nouvelles technologies d’intelligence artificielle et les apprentissages liées à la pandémie de COVID-19.

Jouer à dénicher les fausses nouvelles

Escape-Fake est un jeu d’évasion en ligne, créé par l’association Report’Cité, pour dénicher le vrai du faux dans un journal d’information. La ressource a été présentée dans le cadre de la récente Semaine des Médias du réseau MLF.

Il paraît que la désinformation, c’est plus qu’une rumeur…

Est-ce que la rumeur est une désinformation? La propagande est-elle toujours négative? C’est avec ce genre de questions qu’Hélène Charlet, professeure documentaliste au lycée français Rochambeau, situé à Washington D.C. aux États-Unis, attire l’attention des jeunes pour discuter d’information et de désinformation avec eux.