L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE
0,00 $

Votre panier est vide.

Avantages et défis de l’iPad à l’école

Douze avantages et quelques bons défis à l’utilisation du iPad à l’école ont été identifiés dans le cadre d’une vaste étude sur le sujet. Compte-rendu de la présentation offerte lors du 1er Sommet sur le iPad en éducation (dernière de 2 parties).

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Douze avantages et quelques bons défis à l’utilisation du iPad à l’école ont été identifiés par la Chaire de recherche sur le numérique en éducation e dans le cadre d’une vaste étude sur le sujet. Compte-rendu de la présentation offerte lors du 1er Sommet sur le iPad en éducation (dernière de 2 parties).

Nous avons vu hier que le contexte de l’étude se composait d’enseignants et d’élèves ayant d’importantes différences d’habiletés en technologie. Au terme de l’étude, 12 avantages à l’utilisation du iPad en contexte scolaire ont été identifiés :

1. La portabilité (encore faut-il l’exploiter!)

2. L’accès à l’information est facilité – Internet, Google Earth, etc.

3. Il favorise l’accès aux manuels scolaires. « Idéalement, ces derniers ne sont pas en ligne, ils sont téléchargeables, donc disponibles en toutes conditions. »

4. La motivation : « C’est comme Noël pour les élèves! », explique-t-il à la blague.

5. La facilité à annoter des documents. « Avant, il était interdit d’écrire dans les manuels… maintenant, on l’encourage. »

6. La facilité à organiser son travail.

7. La qualité des présentations et travaux réalisés « Les élèves eux mêmes le disent : c’est plus joli, on peut placer des images facilement, ils se trouvent meilleurs! »

8. La collaboration (grâce aux nombreuses applications de type « 2.0 »)

9. La créativité qu’il permet.

10. La variété des ressources accessibles (Il cite en exemple l’application permettant la dissection virtuelle d’une grenouille!)

11. La possibilité pour l’élève d’aller à son rythme

12 L’économie de papier réalisée (considérable, dans certains milieux.)

Il souligne enfin qu’en plus, la tablette mobile contribue au développement des compétences informatiques chez les élèves (« Ils apprennent à être meilleurs, pas juste à jouer. »)

Comme la recherche visait aussi à identifier les défis, voici les principaux.
– Apprendre tout en étant distrait? Est-ce possible?
– Gestion de classe : « Parfois, ils n’écoutent pas, ils font autre chose. Avec le iPad, les jeunes ne parlent plus entre eux, mais sont concentrés sur leur appareil! Devrait-on bloquer Facebook? Inutile, en 8 minutes ils trouvent un contournement et se le partagent. »
– Planification pédagogique : « Ça prend du temps, des idées. Doit-on faire la course aux applications? Non!! Il ne faut pas espérer trouver une application pour tout, car ce n’est pas le cas. Aussi, parfois, les élèves apprécient les moments sans iPad. »
– Gestion des travaux des élèves : Elle peut devenir complexe, surtout si l’enseignant n’est pas particulièrement à l’aise.
– Méconnaissance des ressources : Il revient sur l’exemple d’enseignants de mathématiques qui croient qu’on ne peut rien faire avec le iPad dans leur matière.
– Apprentissage de l’écriture : seulement 15 % des participants disent faire régulièrement des productions écrites à l’aide de l’outil.

Parmi les recommandations formulées par les enseignants, on retrouve notamment des souhaits liés à l’augmentation du temps de formation et d’appropriation, ainsi qu’à l’établissement de politiques d’utilisation, d’investissement financier et de création d’une communauté de pratique.

L’équipe de recherche trouve très positif qu’après seulement 1 an, 50 % des enseignants sont en faveur de la poursuite de l’intégration du iPad dans leur classe. Du côté des élèves, trois mots sont revenus pour décrire leur sentiment : « cool » à 56,7 %, « utile » à 30,6 %, et « inutile » à 12,8 %.

Pour l’équipe, la liste des avantages liés à l’utilisation du iPad en classe dépasse les défis. Le défi majeur, selon lui, est le facteur de distraction. Il cite cependant une enseignante dont les élèves étaient toujours sur Facebook ou iMessage (l’application de messagerie instantanée). Au lieu de se décourager, elle a commencé à circuler plus régulièrement parmi les élèves et s’est rendue compte qu’il y avait un grand potentiel d’apprentissage et de collaboration dans ces outils. Cela lui a donné le goût de changer sa façon traditionnelle d’enseigner pour les intégrer.

Alors, en conclusion, l’organisateur de l’événement a établi que le milieu scolaire a deux choix concernant l’innovation : ignorer les problèmes ou faire face aux défis rencontrés, tout en ne perdant jamais de vue la mission de l’école.

Il est possible de revoir la présentation complète en format vidéo :

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique cette année notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité d'orientation stratégique de l'ACELF.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

3 stratégies pour développer la citoyenneté à l’ère du numérique à l’école

En ouverture du Sommet du numérique en éducation, Alexandre Chenette, Annie Turbide, Marjorie Paradis et Alexandre Lanoix ont proposé trois stratégies pour développer la citoyenneté à l’ère du numérique à l’école. On vous les présente.

L’École branchée au Sommet du numérique en éducation

Une autre belle semaine se pointe à l'horizon pour l'équipe de l'École branchée alors que le 10e Sommet du numérique en éducation se tient les 5 et 6 mai au Palais des Congrès de Montréal. Oui, oui, un autre événement en présence! Voici où vous pourrez nous trouver!

Démystifier la réalité virtuelle en classe

L’équipe pédagonumérique du Centre de services scolaire de Laval présente le site Web Réalité étendue, qui contient une multitude de ressources démontrant qu'il est possible de réaliser des projets de réalité virtuelle très simples avec les élèves.

Les #Édubrèves – Super Expo-Sciences et autres événements

Que faites-vous ce week-end? Prenez quelques minutes pour encourager les jeunes qui participent à la finale québécoise de la Super Expo-Sciences Hydro-Québec. Ensuite, planifiez votre prochaine semaine avec nos multiples propositions d’activités et d’événements pour vous et vos élèves. Voici vos #Édubrèves!