ANNONCE

3 stratégies pour développer la citoyenneté à l’ère du numérique à l’école

En ouverture du Sommet du numérique en éducation, Alexandre Chenette, Annie Turbide, Marjorie Paradis et Alexandre Lanoix ont proposé trois stratégies pour développer la citoyenneté à l’ère du numérique à l’école. On vous les présente.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

En ouverture du Sommet du numérique en éducation, Alexandre Chenette, Annie Turbide, Marjorie Paradis et Alexandre Lanoix ont proposé trois stratégies pour développer la citoyenneté à l’ère du numérique à l’école. On vous les présente.

Le Sommet du numérique en éducation s’est ouvert le 5 mai dernier par une conférence de  Alexandre Chenette, Annie Turbide, Marjorie Paradis du Service national du RÉCIT, domaine du développement de la personne, et Alexandre Lanoix de l’Université de Montréal. 

Dès le départ, ils ont rappelé l’importance, comme citoyen, de s’intéresser aux enjeux de l’univers numérique afin de garder le contrôle. « Nous devons être conscients de la façon dont ça fonctionne, nous devons être à l’affût des nouveautés. Le numérique n’est pas dans un univers parallèle. C’est la vraie vie. »

Pour les jeunes, il n’a jamais été aussi facile d’être des citoyens actifs et engagés. Grâce aux réseaux sociaux, le contenu se partage facilement, les idées circulent rapidement, pour le meilleur et pour le pire… C’est pourquoi il est désormais nécessaire d’accompagner les jeunes dans le développement de leur citoyenneté.

« Il doit y avoir un dialogue entre la culture de l’école et celle de l’élève. L’école doit aider les jeunes à construire leur vision du monde, à développer leur pouvoir d’action et structurer leur identité », a fait valoir Alexandre Lanoix.

Citation en exergue : « Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. » Paulo Freire

Comment l’école peut-elle aider les jeunes à développer la citoyenneté à l’ère du numérique?

Voici les 3 stratégies proposées par les conférenciers.

  1. Accepter de ne pas détenir toutes les réponses
    • Cela implique :
      1. d’éduquer au lieu d’interdire, 
      2. de modéliser des comportements avec les élèves (ex. développer des stratégies de recherche avec eux).
    • L’objectif : Qu’ils deviennent des citoyens capables de penser par eux-mêmes, créatifs pour trouver des solutions, ouverts et enclins à se remettre en question.
  2. Développer une culture du numérique
    • Cela implique : 
      1. de développer des habiletés numériques (en se référant au Cadre de référence de la compétence numérique),
      2. d’aborder les enjeux du numérique avec eux.
    • L’objectif : Qu’ils deviennent des citoyens curieux, conscients des impacts des usages du numérique sur la collectivité, capables de créer, collaborer, communiquer et résoudre des problèmes avec le numérique.
  3. Inviter les élèves à la table
    • Cela veut dire :
      1. impliquer les élèves dans les décisions (ex. cocréer les règles de vie de la classe avec eux),
      2. leur offrir de (vrais) choix (visant à développer le sens des responsabilités et l’autonomie).
    • L’objectif : Qu’ils deviennent des citoyens aptes à prendre des décisions et d’en assumer la responsabilité, capables de prendre part aux délibérations sociales, qui ont la conviction qu’ils peuvent changer les choses.

« L’école est un lieu privilégié pour exercer son pouvoir d’action. Donnons cette possibilité aux jeunes », a affirmé Annie Turbide.

« Nous sommes tous en train d’apprendre, adulte comme enfant, nous développons notre citoyenneté à l’ère du numérique, ensemble », a conclu Alexandre Lanoix.

L’activité d’ouverture a été diffusée en direct sur Facebook. Il est possible de la revisionner.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :