24 heures de science est de retour pour la 14e fois

0

6 mai 2019 – Les 10 et 11 mai prochains, plus de 200 organismes en lien avec les sciences et technologies délèguent leurs meilleurs scientifiques, bénévoles, passionnés, chercheurs et animateurs scientifiques pour aller à la rencontre des québécois, partout dans la province. Et pour la très grande majorité ces activités sont gratuites.

Pour la 2e année consécutive, le festival scientifique québécois affiche plus de 500 activités à sa programmation. Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les publics, et ça se passe partout au Québec. Pour trouver les activités qui vous intéressent, c’est par ici.

Des activités insolites

Parmi toutes les activités proposées dans près de 70 municipalités et en ligne, certaines sont plutôt inusitées. Faites la connaissance de Félix, un squelette de béluga retrouvé dans Lanaudière lors d’un webinaire proposé par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins. Participez à une activité de baguage d’oiseaux à Tadoussac, ou encore découvrez le Musée des Ondes Émile Berliner ou le Musée de la médecine dentaire, caché au cœur de l’Université de Montréal.

Année spéciale : 50 ans du premier pas sur la Lune

Il y a 50 ans, le 20 juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz Aldrin allaient réaliser l’un des plus grands exploits technologiques de l’histoire de l’humanité en posant le pied sur la Lune lors de la Mission Apollo 11. À l’occasion de la Journée mondiale de l’astronomie (samedi 11 mai) et du 24 heures de science, de nombreux clubs d’astronomie et institutions muséales soulignent cet anniversaire. Le Cosmodôme de Laval propose une conférence sur le sujet, le Planétarium de Montréal organise une grande journée remplie d’activités, et des séances d’observation des étoiles auront lieu un peu partout au Québec dans la nuit du 10 au 11 mai, si la météo s’y prête.

L’environnement au cœur de cette 14e édition

Le Thème de l’événement cette année : La Terre de demain. L’environnement est donc au cœur de la programmation et plusieurs activités s’y rattachent. Participez par exemple à la récolte de données pour l’Herbier Marie-Victorin au Jardin Botanique de Montréal avec l’Institut de Recherche en Biologie Végétale, ou découvrez la biodiversité de Charlevoix avec GUEPE. Les enfants pourront apprendre ce qu’ils peuvent faire pour protéger l’environnement à la Bibliothèque municipale de Gatineau, avec le Club des Débrouillards, ou découvrir les animaux peuplant le Boisé des Douze à St-Hyacinthe lors d’une Randonnée animée.

Des activités aux 4 coins du Québec

Des activités, il y en a partout, pour tous les goûts. Aux Iles de la Madeleine, les finissants du Cégep présentent leurs travaux de fin d’étude au public, à Chibougamau, plusieurs activités d’astronomie sont au programme proposées par le Club d’astronomie Quasar, à la Bibliothèque de Sept-Îles, venez jouez à un jeu de société sur les inventeurs. Au Musées de la nature et des sciences de Sherbrooke, découvrez l’exposition la Preuve par l’Image et participez vous-même à un concours photos dans le musée.

Événement de lancement

L’événement de lancement du 24 heures de science 2019 aura lieu cette année en Montérégie. Rendez-vous au Centre de recherche et de développement de Saint-Hyacinthe d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, le 9 mai, de 17h à 21h. De nombreuses activités, incluant kiosques, animations, et surprises, seront présentées. L’événement est ouvert à tous (sur réservation idéalement) gratuitement.

À propos du festival et de Science pour tous

Le festival, organisé par Science pour tous et reconnu par l’UNESCO, fait également partie de l’Odyssée des sciences, un évènement pancanadien présenté par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) qui aura lieu du 4 au 19 mai. Science pour tous est un organisme privé sans but lucratif, et rassemble les acteurs de la culture scientifique et technique du Québec. Le festival 24 heures de science bénéficie de l’appui de partenaires majeurs : le Ministère de l’Économie et de l’Innovation et le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada.

Commentaires