Lab-École : un chantier de recherche et développement pour les écoles québécoises

0
Lancement du Lab École

C’est hier qu’ont été lancés les travaux officiels du projet Lab-École, qui vise rien de moins que d’imaginer « les meilleures écoles du monde ».

À l’occasion de la conférence de presse, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, a réitéré son soutien aux porteurs du projet Lab-École, qui vise à créer des environnements qui donneront le goût et le plaisir d’apprendre.

Aussi présents à cette conférence de presse, tenue à l’école secondaire Joseph-François-Perrault de Québec, les trois fondateurs du projet, MM. Pierre Thibault, Pierre Lavoie et Ricardo Larrivée, ont expliqué leur désir de « mobiliser l’expertise d’horizons variés dans le but de créer des milieux de vie sains et inspirants, pour le mieux-être des élèves, du personnel enseignant et de la communauté. »

Avant d’amorcer les travaux des trois chantiers (environnement physique, saines habitudes de vie, alimentation), ils ont visité plusieurs écoles du Québec et participé à des classes de 5e et 6e année, notamment dans la région de Trois-Rivières. Aussi, les étudiants de M. Pierre Thibault, professeur en architecture à l’Université Laval, ont travaillé de concert avec des étudiants en enseignements pour créer des maquettes inspirées des plus belles écoles du monde. Certaines étaient d’ailleurs en exposition lors de la conférence de presse.

M. Ricardo Larrivée affirme qu’ils sont conscients que ce ne sera pas simple : leurs travaux jusqu’à maintenant leur ont fait prendre conscience des enjeux complexes, par exemple liés à la propriété des terrains où peuvent être bâties les écoles. « Et ne vous méprenez pas, nous ne nous croyons pas à Walt Disney où tout est rose! On sait qu’au bout du compte, c’est notre argent à tous qui est en jeu. Mais on ne s’empêchera pas de rêver! » Il ajoute : « Nous avons tous les ingrédients des meilleures écoles ici au Québec, c’est juste qu’ils sont dispersés un peu partout. »

 

Les acteurs du milieu scolaire au cœur des travaux

Par ailleurs, lors de la conférence de presse, on a annoncé la composition de l’équipe chargée de mener à bien ce chantier. La directrice générale, Mme Hélène Cyr, a déjà œuvré au sein de Bombardier et dirige maintenant une organisation de développement social et économique en Afrique, où elle construit des écoles pour favoriser l’accès à l’éducation et stimulant les valeurs entrepreneuriales. Le conseil d’administration et les équipes de chacun des 3 chantiers comprennent des gens aux profils variés, allant de sous-ministres à directions d’écoles et de commissions scolaires, en passant par des enseignants, des conseillers pédagogiques, des directeurs des ressources matérielles, et même le doyen de la Faculté de pédagogie et d’éducation de l’Université Laval. On peut voir la liste complète à la fin du communiqué de presse ici.

Aussi, tous sont invités à envoyer leurs idées et leurs coups de cœur à l’équipe. On peut d’ailleurs le faire via le site Web.

 

« Rêver les meilleures écoles »

Au terme du chantier de recherche et développement du Lab-École, des recommandations seront faites au ministre, avec qui ils discuteront ensuite des paramètres financiers pour la construction de quelques écoles pilotes. Pour l’instant, M. Proulx leur laisse le champ libre pour innover et « rêver les meilleures écoles ».

Et sur quels critères sélectionneront-ils les écoles qui seront reconstruites ou rénovées dans cette foulée? C’est la question qu’un élève de l’école secondaire Joseph-François-Perreault, rempli d’espoir, a posée aux porteurs du projet. Leur réponse : ce sera assurément basé sur la motivation de l’équipe de direction, l’équipe enseignante et la communauté! Préparez-vous donc pour une opération charme!

 

Laisser un commentaire