50 enseignants consacrent 3 jours de vacances à un « camp TIC »

0

Du 17 au 19 août dernier, une cinquantaine d’enseignants se sont rassemblés pour la 13e édition du camp TIC de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FÉEP) qui se tenait à l’Auberge du Lac-à-l’Eau-Claire, à St-Alexis-des-Monts.

Le camp proposait différentes activités de formation orientées vers trois thématiques principales :

  • Comment planifier des cours en prenant soin de considérer les divers styles d’apprentissage. En effet, la différenciation pédagogique devient un levier puissant pour permettre l’approfondissement de l’apprentissage chez l’élève.
  • L’apprentissage par défis est une approche pédagogique intéressante, dérivée du constructivisme, où les élèves sont appelés à réaliser des tâches signifiantes issues de problématiques qui les touchent immédiatement.
  • Comment varier sa séquence pédagogique en inversant sa classe, afin de profiter du peu de temps de classe disponible avec les élèves pour mieux intervenir avec eux ? Tout simplement en déplaçant l’enseignement directif de la classe vers la maison! Ainsi, la classe inversée, dans certains cas, peut s’avérer une approche captivante permettant la collaboration et la rétroaction autant entre les pairs et avec l’enseignant qui devient d’avantage un guide qu’un passeur de contenus.

Ces thématiques étaient abordées avec, en toile de fond, le souci de favoriser la créativité, la collaboration et la rétroaction chez les participants, afin qu’eux-mêmes puissent construire des tâches d’apprentissage pour leurs élèves en tenant compte ces incontournables de l’éducation contemporaine.

La parole aux participants

Pour comprendre l’incidence que cette 13e édition du Camp TIC de la FÉEP a eue sur les participants, voici quelques citations provenant du formulaire d’évaluation remis après trois journées d’intenses activités de formation technopédagogique :

  • Ce fût un grand plaisir de rencontrer d’autres passionnés et d’échanger. Au-delà de tout contenu transmis, le ressourcement a été des plus précieux. La réflexion sur mes pratiques est une amorce des plus sérieuses à mon travail qui reprend bientôt.
  • Formation très enrichissante. C’est vraiment très agréable de prendre du temps pour créer ses activités avec de nouvelles approches. J’ai hâte de voir les élèves pour leur faire vivre toutes ces nouvelles formes d’apprentissages.

Tous les échanges inhérents au Camp TIC 2015 sont disponibles sur Twitter, via le mot-clic #camptic15.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement la revue de la semaine de l'École branchée en ligne!

Article précédentLa place et le rôle du papier en éducation à l’ère du numérique
Article suivantAppel d’ateliers pour le 4e Sommet de l’iPad et du numérique en éducation
Marc-André Girard est détenteur d’un baccalauréat en enseignement des sciences humaines (1999), d’une maitrise en didactique de l’histoire (2003) et d’une maitrise en gestion de l’éducation (2013). Il est actuellement doctorant en administration scolaire. Il s’est spécialisé en gestion du changement en milieu scolaire ainsi qu’en leadership Il s’intéresse également aux compétences du 21e siècle à développer en éducation. Il occupe un poste de direction au Collège Beaubois et donne des conférences sur le leadership en éducation, les approches pédago-numériques, le changement en milieu scolaire ainsi que sur la professionnalisation de l’enseignement. En septembre 2014, il a publié le livre « Le changement en milieu scolaire québécois » aux Éditions Reynald Goulet et a traduit quatre ouvrages en technologie de l'éducation chez le même éditeur. Il collabore également à L’École branchée et blogue (magirard.com) sur les questions relatives à l’éducation. Il est très impliqué dans tout ce qui entoure le développement professionnel des enseignants et l’intégration des TIC à l’éducation. En mars 2016, il a reçu un prix CHAPO de l’AQUOPS pour l’ensemble de son implication.