10 applications en ligne essentielles dans le coffre à outils de l’enseignant

2

Parmi les millions d’applications qui existent et apparaissent tous les jours, certaines semblent incontournables, peu importe le milieu. En voici 10 qui devraient, à terme, faire partie de vos outils réguliers.

Fait intéressant, cette liste provient d’un article lu au fil du Web (The 10 Most Popular Teacher Tools Being Used This Year), qui a été publié sur un site technophile américain, Edudemic. La notion de « top » est en fait une image puisqu’aucun sondage n’a été mené pour obtenir des données scientifiques. La liste est plutôt le fruit de l’observation et des impressions de l’auteur.

Il est intéressant de constater que ces outils s’appliquent tous aussi bien chez nous. De plus, ils sont gratuits et multiplateformes! Si vous ne les connaissez pas tous déjà, c’est tant mieux, vous aurez une bonne idée d’où commencer votre appropriation de nouveaux outils cette année. Et, si vous n’en avez pas assez, sachez que l’École branchée en propose 50 autres dans le dossier « 60 (+1) outils en ligne qui changeront votre vie », paru dans l’édition 2013-2014 de son guide annuel.

Notez que plusieurs sont offerts en français, mais certains demeurent unilingues anglais. Heureusement, passé les barrières de la langue, les bénéfices traversent les frontières…

1. Google Apps
Ceci inclut bien sûr Google Drive, les « hangouts », le courriel, alouette… Les outils de Google sont devenus incontournables pour une organisation efficace. Pour en profiter, il suffit de se créer un compte Google. Pour ce faire, rendez-vous sur www.google.ca, cliquez sur le bouton rouge en haut à droite « Connexion », et suivez les instructions.

2. Twitter
L’outil par excellence pour se créer un réseau d’apprentissage personnel (Personal Learning Network, en anglais, ou PNL). « Être » sur Twitter ne signifie pas que l’on doive « tweeter » à outrance. Des millions d’enseignants de partout dans le monde s’en servent avant tout pour suivre des gens ou organismes intéressants dans leur domaine et s’abreuver de nouvelles idées au quotidien. Vous n’y êtes pas encore? Rendez-vous sur www.twitter.com pour ouvrir un compte et, pourquoi pas, commencer à suivre Infobourg (@infobourg)!

3. Skype
Skype est le téléphone visuel d’Internet. Quand les courriels ne suffisent pas et qu’on veut créer un échange encore plus riche entre collègues ou entre deux classes séparées par un océan, par exemple, c’est l’outil idéal. On démarre la caméra et le micro, on se connecte avec son contact, on affiche le tout sur écran géant dans la classe et voilà 30 paires d’yeux captivés par ce qui se passe à l’autre bout… Pour installer l’application gratuite et créer son compte, c’est par ici : www.skype.com

4. YouTube
« Y a-t-il vraiment quelque chose qu’on ne trouve pas, sur YouTube? » Véritable encyclopédie audiovisuelle des hauts et des bas de l’être humain, ce site a d’abord été décrié dans le milieu scolaire pour les risques d’y tomber sur des contenus offensants. Mesures de sécurité et constatation que les avantages sont plus grands que les inconvénients, il retrouve lentement ses lettres de noblesse. On peut y publier les travaux multimédia d’élèves, mais aussi y puiser des sources documentaires particulièrement intéressantes, plutôt pratique dans le cadre d’une dynamique de classe inversée. Le service appartient maintenant à Google, on peut donc connecter ses comptes en un seul ou le consulter sans autre formalité. C’est par ici : www.youtube.com

5. Evernote
Voici l’une des applications les plus pratiques que l’on trouve dans l’univers numérique. Ce carnet de note stocke ses données sur un entrepôt virtuel (« dans le nuage ») et permet de synchroniser sa vie personnelle, professionnelle et/ou tout en même temps à partir de ses différents appareils : tablette, téléphone intelligent, portable à la maison, ordinateur fixe à l’école, etc. Il suffit d’installer l’application sur un appareil, de se connecter à son compte et voilà, toutes ces notes oubliées à la maison vous rattrapent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. C’est aussi un incontournable pour les élèves, leur évitant d’éparpiller leurs notes virtuelles – et, impossible qu’un chien les mange. Pour en savoir plus : www.evernote.com

6. Dropbox
Evernote est aux notes prises ici et là ce que Dropbox est à tous les autres types de fichiers. C’est littéralement une clé USB virtuelle, un espace disque personnel accessible de partout où on a une connexion Internet. On peut facilement y stocker tous ses documents pour être sûr de les garder à portée de main quand c’est vraiment important. Avec les options de partage, on peut aussi s’en servir pour collecter les travaux virtuels des élèves. L’espace alloué à la base est de 2 Gig et on peut l’augmenter en référant de nouveaux utilisateurs (par exemple, tous vos élèves…). www.dropbox.com

7. Edmodo
Cette plateforme en ligne permet d’échanger entre et avec les élèves, de distribuer les résultats des évaluations, de partager des choses à toute la classe, etc. Bref, c’est un peu la vie de la classe, une sorte de réseau social privé. De nombreuses classes d’ici l’ont adopté. À voir ici : www.edmodo.com

8. Class Dojo
Un petit nouveau dans le portrait, on en entend beaucoup parler depuis quelques mois. C’est un système de gestion du comportement des élèves qui a été complètement « ludifié », c’est-à-dire transformé en activité ludique. Chaque élève est personnifié par un petit personnage rigolo et l’enseignant peut noter les bons coups et les moins bons coups côté comportement. L’élève peut suivre ses progrès ou ses aléas, et les parents aussi… L’interface est en anglais, mais on peut personnaliser chacun des termes employés, donc, les franciser manuellement au besoin. www.classdojo.com

9. WordPress (et autres plateformes pour bloguer)
Bloguer a tellement de vertus (favoriser la communication, l’expression, la créativité, le goût d’apprendre, développer l’esprit de synthèse, la pensée critique, etc.) que nombreux sont ceux qui ne pourraient plus s’en passer. Véritable journal personnel, il permet d’écrire pour le plaisir ou dans un but bien précis : informer les élèves, informer les parents, réfléchir sur sa pratique, garder des traces, etc. C’est aussi, à ce qu’on dit, une planche de salut pour certains élèves qui n’aiment pas écrire, ni lire. Pourquoi s’en passer? On peut créer un blogue facilement gratuitement avec WordPress  www.wordpress.com, Blogger (appartient à Google) www.blogger.com, Jimdo www.jimdo.com et plusieurs autres services en ligne.

10. Socrative
Cet outil peut être qualifié de vecteur d’engagement des élèves, de mains levées virtuelles. Le service permet d’interroger les élèves, qui peuvent répondre à l’aide de n’importe quel dispositif branché à Internet (tablette, ordinateur, téléphone intelligent, etc.). Le service est gratuit pour 50 utilisateurs et moins, donc suffisamment pour une classe. Pratique pour évaluer, obtenir des rétroactions, sonder, faire une tempête d’idées, obtenir des données brutes pour fabriquer un problème, etc. Convaincu(e)? C’est par ici : www.socrative.com

 

Et vous, quels sont vos incontournables? N’hésitez pas à les partager ici à l’aide du formulaire de commentaires plus bas.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je suis bien heureuse de voir l’application ClassDojo au numéro 8. J’aimerais ajouter que cette application est disponible en français depuis quelques temps.

    Maryse Dupuis
    Enseignante

Laisser un commentaire