ANNONCE

Une école résolument techno

Boucherville - Au cours de l’année scolaire 2008-2009, une dizaine de tableaux blancs interactifs étaient utilisés à l’école primaire Les Jeunes Découvreurs de Boucherville. Devant l’enthousiasme des enseignants et l’intérêt des élèves, la directrice Nicole Borremans a procédé à l’achat d’une dizaine d’autres TBI, de sorte qu’il y en a maintenant un par classe.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Boucherville – Au cours de l’année scolaire 2008-2009, une dizaine de tableaux blancs interactifs étaient utilisés à l’école primaire Les Jeunes Découvreurs de Boucherville. Devant l’enthousiasme des enseignants et l’intérêt des élèves, la directrice Nicole Borremans a procédé à l’achat d’une dizaine d’autres TBI, de sorte qu’il y en a maintenant un par classe.

« Le bilan de la première année a été très positif », indique Mme Borremans. Elle mentionne que l’effet s’est principalement fait sentir chez les élèves les moins motivés. « Le tableau vient les chercher », dit-elle.

Branché directement à un ordinateur et à un projecteur, le tableau blanc interactif est un écran d’ordinateur géant sur lequel l’enseignant agit à l’aide d’un stylet qui reproduit les actions d’une souris et permet d’écrire comme sur un tableau de classe régulier, mais avec toutes les fonctionnalités de l’ordinateur en prime, accès à Internet inclus.

En fait, avec un TBI dans la classe, la dynamique change et il se crée un climat d’entraide, croit la directrice. Les enseignants gagnent du temps dans la préparation de leur matériel de classe. Ils ont accès à un nombre presque illimité de ressources, auxquelles ils peuvent accéder en direct dans la classe. Les élèves participent davantage. Ils veulent aller au tableau.

Dès l’entrée des premiers tableaux dans l’école, elle souligne que les parents se sont montrés intéressés à en savoir plus. « Mais, il fallait leur démontrer la valeur pédagogique de l’outil. » Pas de doute, selon elle, cela a été fait en cours d’année. Des parents ont même utilisé le tableau au cours de présentations en classe!

Par ailleurs, la directrice explique que son école était déjà très portée sur la réforme et la technologie. La communication avec les parents se fait exclusivement par courriel. Il n’y aucun manuel scolaire dans l’école, ce sont les enseignants qui créent leur propre matériel à partir de guides pédagogiques. En ce sens, le tableau leur facilitera la tâche, dit-elle.

Un réseau Internet sans fil était déjà installé dans l’école et il y a un laboratoire d’informatique par cycle. L’ajout de TBI était la prochaine étape et c’est maintenant complété.

Par Martine Rioux

*Note aux lecteurs : De Marque, éditeur de l’Infobourg, est revendeur du tableau blanc interactif Activboard.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :