Le TBI : un réel potentiel pédagogique, mais de nombreux défis à surmonter

Dans un contexte où, depuis bientôt cinq ans, les tableaux interactifs ont été implantés de façon massive dans la plupart des écoles du Québec, la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation a mené une étude visant à identifier les usages ainsi que les avantages et les défis de son utilisation.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Un cours en ligne sur les dimensions de la compétence numérique

La Chaire recherche du Canada sur le numérique en éducation propose depuis le 2 novembre un MOOC (cours gratuit) qui vise à mieux apprivoiser les dimensions de la compétence numérique. Nous en avons rédigé un résumé complet pour vous.

La rafale de nouvelles brèves – semaine du 13 novembre

Chaque vendredi, vous les attendez impatiemment... voici les brèves de la semaine! On parle de la communauté de pratique ÉB qui se poursuit (avec un parcours pour les gestionnaires), nouveau outil diagnostic de la compétence numérique, un blogue sur les aides technos, de nouveaux MOOC pour les profs, idées pour élèves doués, filles et technos et plus! Bonne lecture!

La rafale de nouvelles brèves – semaine du 6 novembre

Chaque vendredi, vous les attendez impatiemment... voici les brèves de la semaine! On parle de : formations CréaCamp, du Student Engagement Summit, d'ateliers de codage pour les jeunes autochtones, des prix Reconnaissance jeunesse, bouger = santé, le magazine Curium gratuit en novembre, des occasions de DevProf à venir... Bonne lecture!

La rafale de nouvelles brèves – semaine du 30 octobre

Vous les attendiez impatiemment, voici les brèves de la semaine! On parle de : CréaCamps Découverte, livres adaptés pour les DYS, MOOC sur la compétence numérique, colloque Numérique 2020 enseignement supérieur, l'ACELF en direct en rediffusion, consultation publique de BAnQ. Bonne lecture!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Évaluer autrement pour favoriser l’équité entre les élèves

L’un des principaux enjeux en lien avec l’enseignement à distance demeure l’évaluation des apprentissages. Bien avant le début de la pandémie, des chercheurs québécois avaient entrepris de se pencher sur la question, principalement dans un contexte de justice, d’égalité et d’équité pour l’ensemble des élèves. Découvrez ce projet de recherche en cours.

L’effet direction : vouloir contribuer à amplifier l’effet enseignant

Bien qu'aucun lien clair entre le leadership de la direction et la réussite des élèves n'ait été démontré par la recherche, contrairement à l'important effet enseignant, les directeurs et directrices d'établissements scolaires peuvent tout de même avoir un effet indirect sur les élèves. Marc-André Girard nous en parle dans sa chronique Le Coin du directeur.

L’usage des écrans : distinguer la résistance et la science

Nombre de parents s’interrogent sur le temps passé par leurs enfants devant leurs écrans. Pour le compte du Conseil supérieur de l'éducation, Nadine Forget-Dubois a consulté près de 70 ouvrages scientifiques pour éclaircir la question. Sa synthèse montre que plus les études portent sur de grandes cohortes, moins les corrélations négatives auxquelles on s'attend habituellement sont fortes. Bienvenue dans l'univers numérique complexe et fascinant qui est le quotidien des enfants!

Écrire sur du papier ou sur une tablette, quelles différences?

Des chercheurs s’intéressent aux différences entre l’écriture manuscrite sur papier et sur un écran de tablette, ainsi qu'au meilleur moment d'instaurer les outils numériques dans l'apprentissage de l'écriture. Découvrez où ils en sont dans leurs travaux.

Dans un contexte où, depuis bientôt cinq ans, les tableaux interactifs ont été implantés de façon massive dans la plupart des écoles du Québec, la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation a mené une étude visant à identifier les usages ainsi que les avantages et les défis de son utilisation.

 

« 99,2% des élèves préfèrent le tableau blanc interactif au tableau noir. Pourquoi? Parce que nous sommes en 2016! »
– Thierry Karsenti, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC et l’éducation

 

Ce sont en tout 11 683 élèves (de la 4e année du primaire à la 5e secondaire), de même que 1131 enseignants qui ont pris part à cette recherche.

Elle a d’abord permis de présenter les principaux usages du TBI en contexte scolaire. Il a ensuite été question de ses nombreux avantages, tels que perçus par les enseignants et les élèves. Nous avons enfin abordé la question des principaux défis rencontrés par les enseignants et les élèves dans l’usage de cette technologie.

Tel que le chercheur le mentionne en introduction du rapport, « loin de remettre en question l’importance capitale d’intégrer les technologies en éducation, cette recherche a plutôt mis en exergue que certains outils, comme le tableau blanc interactif, sont possiblement plus complexes et plus chronophages à intégrer que d’autres. En effet, nos résultats illustrent à quel point les enseignants semblent rencontrer des problèmes techniques avec l’usage du tableau blanc interactif. Pourtant, tel que le montrent les résultats de l’étude, le tableau blanc interactif présente un réel potentiel pédagogique. »

Voici quelques-uns des résultats. Pour en savoir plus, consultez la fiche des faits saillants de l’étude.

 

 

Est-ce que les enseignants utilisent le TBI?

48,2 % des enseignants interrogés utilisent le TBI « toujours » ou « souvent », 39,3 % l’utilisent «parfois» ou rarement, et seulement 12,6 % ne l’utilisent jamais.

 

Est-ce que les élèves manipulent le TBI?

4,0 % des enseignants interrogés indiquent laisser leurs élèves utiliser le TBI « toujours » ou « souvent », 23,4% les laissent l’utiliser « parfois », et 72,6 % ne les laissent rarement ou jamais l’utiliser.

 

Quels sont les principaux usages faits par les enseignants?

  • 51,6% : présentation à l’aide de logiciels multimédias
  • 19,3 % : recherche sur Internet
  • 10,8% : présentation de vidéos

 

Le TBI est-il plus apprécié que le tableau noir?

99,2% des élèves préfèrent le TBI au tableau noir. 73,6% des enseignants préfèrent le TBI au tableau noir.

 

Avantages selon les enseignants

  • 23,5% : accès à Internet en classe
  • 
19,1% : support visuel à l’enseignement
  • 12,2% : visionner des vidéos

 

Avantages selon les élèves

  • 29,2% : accès à Internet
  • 18,8% : support visuel à l’enseignement
  • 
11,6% : motivation des élèves

 

Désavantages selon les enseignants

  • 70,6% : problèmes techniques
  • 17,3% : chronophage
  • 
9,6% : écran trop petit

 

Désavantages selon les élèves

  • 33,5% : problèmes techniques
  • 25,4% : écran trop petit
  • 19,0% : manque de maîtrise du TBI par l’enseignant

 

Les résultats de l’étude ont révélé que le tableau blanc interactif présente un réel potentiel pédagogique. Par exemple, cette recherche a montré que plus les élèves manipulent le TBI, plus ils perçoivent que cela a un impact positif sur leurs résultats scolaires, sur leur motivation à l’école, sur leur concentration en classe, voire sur leur satisfaction générale face à l’école. « Cela est fort prometteur, mais encore faut-il que plus de 4,0 % des enseignants se risquent à laisser les élèves manipuler cet outil », rappelle Thierry Karsenti.

Une liste de 12 recommandations est présentée à la fin de l’étude, dont :

  1. Inciter un plus grand nombre d’enseignants à utiliser de façon régulière le TBI.
  2. Mettre en place des formations spécifiques pour amener un plus grand nombre d’enseignants à utiliser les fonctions interactives du TBI.
  3. Mettre en place des formations spécifiques pour amener un plus grand nombre d’enseignants à faire manipuler le TBI par leurs élèves.
  4. Reconnaitre l’investissement en temps nécessaire par les enseignants pour maitriser un tel outil technologique.

 

Toute l’information ici : http://tbi.crifpe.ca

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'AQUOPS, Edteq et en tant que membre du comité #Francosphère de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!