Classé dans :

L’essentielle mise à jour de la Loi sur l’instruction publique pour une place cohérente du numérique

Saviez-vous que, l’article 7 de la Loi sur l'instruction publique du Québec permet de facturer aux parents uniquement des documents dans lesquels l’élève écrit, dessine et découpe? Dans cette lettre ouverte, l'Association Edteq demande la « mise au siècle » de la loi afin qu'elle permette d'inclure aussi l'achat et l'abonnement à des applications et logiciels.
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :



Ajouter aux favoris (0)

« Le contexte actuel et sans précédent a mis en lumière la nécessité d’accélérer la transformation numérique de l’éducation au Québec, que certains réclament depuis des années.

« Heureusement, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur avait déjà amorcé le virage en 2018 en lançant son Plan d’action numérique. Malgré cela, la première vague de la COVID-19 du printemps 2020 a pris tout le monde au dépourvu. Il faut désormais que le ministère et le réseau de l’éducation soient prêts à faire face à une deuxième vague, en plus de préparer l’avenir. »

L’Association Edteq regroupe des dizaines d’entreprises et organismes québécois oeuvrant en technologie éducative (NDLR : L’École branchée en fait partie). Dans cette lettre ouverte envoyée à La Presse, son président rappelle qu’en plus des actions déjà mises en place par Québec, le numérique est une source d’innovation et d’impact pour le milieu de l’éducation qui joue un rôle majeur pour mieux répondre aux besoins diversifiés des jeunes d’aujourd’hui, et encore plus dans le contexte de crise sanitaire que l’on vit.

C’est pourquoi il demande carrément une plus grande inclusion des outils numériques à l’école et à la maison par une mise à jour (on pourrait même dire « mise au siècle ») de la Loi sur l’instruction publique (LIP).

En effet, « présentement, l’article 7 ne permet de facturer aux parents que des documents dans lesquels l’élève écrit, dessine et découpe. La Loi encourage donc l’achat de matériel imprimé et freine en quelque sorte l’innovation pédagogique par le numérique, que stimulerait, par exemple, le droit à la facturation pour des achats ou des abonnements d’applications ou de logiciels. »

À lire sans tarder!

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Quelques annonces

Publiez un texte vous aussi!

Nos lecteurs adorent lire sur ce qui se passe dans la vie des enseignant(e)s (et nous aussi!)! Prenez le clavier et faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées, trucs et astuces via nos sections Opinion et Témoignages! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo ainsi que la programmation de nos services chaque semaine!



À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.