ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Le Rocketbook : un cahier techno et écolo

Les passionné(e)s de technopédagogie aimeraient pouvoir utiliser exclusivement les outils numériques, mais lors de rencontres, il n’est pas toujours approprié de s’isoler derrière un écran. Plusieurs personnes aiment aussi avoir la liberté de créer des formes, des flèches et des dessins lorsqu'elles prennent des notes. Il existe maintenant une solution : le Rocketbook.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Les passionné(e)s de technopédagogie aimeraient pouvoir utiliser exclusivement les outils numériques dans leurs enseignements. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible. Dans certaines citations, les bons vieux papiers et crayons sont encore nécessaires. Lors de rencontres avec des élèves ou des collègues, il n’est pas toujours approprié de s’isoler derrière un écran. De plus, si on aime utiliser la méthode « sketchnote » pour prendre des notes, il est essentiel d’avoir la liberté de créer des formes, des flèches et des dessins avec différentes couleurs et ce, rapidement. Il existe maintenant une solution : le Rocketbook.

Par Jessica Lecours

Le côté numérique…

Le Rocketbook est un cahier spécialement conçu pour numériser et classer les notes prises manuellement. Ce dernier est composé d’une quinzaine de pages blanches comportant un code QR.  On trouve aussi, au-bas de chacune des pages, les mêmes sept icônes. Pour chacun des icônes, l’utilisateur programme une destination de son choix. Il peut s’agir d’une adresse courriel ou encore d’un dossier précis dans un nuage numérique. Une fois la prise de notes terminée, l’utilisateur n’a qu’à cocher l’icône pour sélectionner la destination et numériser la page à l’aide de l’application gratuite qui accompagne le cahier. Le document sera automatiquement envoyé à l’endroit désiré. L’utilisateur peut aussi déterminer le format numérique qui lui convient le mieux, PDF ou JPEG.

… et le côté écolo

Un autre avantage important du Rocketbook est le fait qu’il soit réutilisable. Lorsque les notes sont numérisées et sauvegardées, il est possible d’effacer tout le contenu du cahier. Les dossiers papiers peuvent facilement être remplacés par des dossiers numériques. Adieu les tonnes de feuilles imprimées! Les élèves peuvent les utiliser en classe et envoyer directement la numérisation de de leur travail à leur enseignant ou encore se partager mutuellement les notes prises lors d’une période de travail en équipe.

Ce qu’il faut savoir

Le Rocketbook est disponible uniquement en ligne. Certains modèles sont effaçables au four micro-onde. Ces derniers sont moins avantageux car ils ne peuvent être effacés que quelques fois. Par contre, ceux qui sont effaçables à l’eau ont une utilisation illimitée. Par ailleurs, il faut s’assurer d’utiliser les bons crayons, c’est-à-dire les stylos effaçables. Le cahier est disponible en différents formats.

Pour l’instant, il s’agit d’un secret bien gardé, mais ce type de cahier sera certainement appelé à être de plus en plus présent dans nos écoles afin de limiter l’utilisation du papier. Les créateurs du cahier travaillent actuellement à la création d’autocollants qui pourront être apposés sur les tableaux blancs afin de les transformer en pages de Rocketbook. Les élèves pourront donc rapidement numériser les démonstrations faites par leurs enseignants. Ce produit devrait être sur le marché au cours des prochains mois.

Pour en apprendre davantage, vous pouvez visionner la vidéo de démonstration (en anglais seulement).

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les élèves se sont adaptés à l’école en ligne et la moitié des parents veut plus de numérique à l’école

Selon la plus récente enquête NETendance rendue publique par l’Académie de la transformation numérique, 82 % des parents québécois dont les enfants ont dû demeurer à la maison à cause de la pandémie estiment que ceux-ci se sont bien adaptés aux apprentissages scolaires réalisés en ligne. La moitié des parents est également d'avis que le numérique devrait occuper plus de place dans les apprentissages scolaires de leurs enfants.

Accroître les services aux élèves en orthophonie avec le numérique : une réalité au CSS des Patriotes

La pandémie a mis de l’avant de nouvelles façons de faire pour assurer les services aux élèves dans le système scolaire public. L’orthophonie à distance s’est avérée plus que concluante, permettant non seulement d’assurer les services mais également de bonifier les pratiques existantes. À l’heure où les listes d’attente s’étirent en orthophonie scolaire, la clé serait-elle à portée de main?

L’accès et l’utilisation des ressources numériques en enseignement des mathématiques

Jocelyn Dagenais, enseignant de mathématiques de formation au secondaire et personne-ressource du RÉCIT au Centre de services scolaire des Hautes-Rivières, présente le texte qu'il a proposé dans le cadre de la conférence de consensus sur l’utilisation du numérique en éducation organisée par le CTREQ. « Le numérique transforme les façons de faire des mathématiques. Or, nous enseignons encore les mêmes méthodes de calculs », écrit-il.