Camp de leadership pédagogique : Retour sur mes apprentissages professionnels et personnels

Du 13 au 15 août dernier, l’équipe escouadeEDU présentait son premier Camp de leadership pédagogique. Notre collègue Stéphanie était sur place pour interviewer des participants. Elle a accepté de partager ici ses propres apprentissages inspirants.

Du 13 au 15 août dernier, l’équipe escouadeEDU, composée de Marius, Marie-Andrée et Stéphane, a créé un contexte parfait pour stimuler le leader pédagogique en chacun : le Camp de leadership pédagogique. Durant ces trois jours, j’ai eu le privilège de vous ouvrir, en direct sur la page facebook d’escouadeEDU, une fenêtre sur l’expérience des participants, une centaine de pédagogues investis dans leur profession venant de différentes provinces et de différents milieux scolaires, prêts à innover à l’intérieur de leur boîte. 

Trouver son joker pour mieux vivre les #1reFOIS!

J’ai tellement appris sur moi en réalisant ces capsules en direct! Il faut dire que c’était la première fois. Habituellement, j’ai droit au montage pour mes entrevues. Sur le coup donc, je dois avouer que j’étais drôlement nerveuse. Les premières fois (#1reFOIS), c’est toujours de l’inconnu et c’est inconfortable. 

C’est une fois lancée dans l’action que je m’observe, je m’ajuste et j’y prends du plaisir. C’est déstabilisant de vivre ce processus d’apprentissage, mais une fois qu’il est conscient et apprivoisé, ça me mène toujours plus loin. Mon joker, comme dirait Serge Goyette, c’est-à-dire ce qui m’aide à me sortir de situations inconfortables, c’est de ne pas me prendre au sérieux. C’est définitivement ce qui a été le plus aidant pour moi afin d’entretenir un dialogue doux et positif avec moi-même dans cette nouvelle situation. C’est d’ailleurs l’une des 12 habitudes du leader que nous propose escouadeEDU : #1 Entretenir un dialogue positif.

J’ai fait mon premier live avec Stéphane quelques minutes avant que ça commence. J’étais fébrile, Stéphane aussi j’imagine puisque le camp allait démarrer. J’ai installé mon appareil, ça faisait 10 fois que je vérifiais tous les détails. J’ai démarré la vidéo en direct, puis un message est apparu sur l’écran et j’ai commencé à le lire à voix haute… On était déjà en direct, oups! Une fois la capsule vidéo terminée, j’ai senti un grand soulagement et une certaine fierté en moi. Le premier était fait! YEAH! 

Plus tard, on s’est finalement rendu compte que l’appareil devait toujours être mis à la verticale, et non à l’horizontale comme on l’a fait, lorsqu’on diffuse en direct sur Facebook! Allez voir, la vidéo est publiée à la verticale et il faut tourner le cou pour nous regarder! C’est à mourrir de rire! On apprend…

Je révèle un secret…

Le camp a commencé, les participants étaient attentifs et on sentait l’intensité de la salle. Puis, je suis montée sur la scène pour me présenter. Je souhaitais partager quelque chose sur moi qu’on n’aurait pas pu deviner. Qui aurait cru que Stéphanie Dionne, celle qui adore animer des RDV pédagogiques, des panels de discussion et qui présente une conférence, a reçu des notes de 60 % en expression orale à toutes les étapes de chacune des années de son secondaire? Qui? Personne, sauf ceux qui ont traversé le secondaire avec moi. 

Eux, ils m’ont souvent vue blanche comme un drap devant la classe. Je n’entendais même pas ce que je disais. Mon cerveau avait possiblement choisi de m’éviter la douleur de m’entendre bafouiller. Je l’en remercie aujourd’hui. Après chaque exposé oral, je retournais m’asseoir prise avec une grande déception au coeur et un immense inconfort. Lorsque le son de la cloche se faisait entendre, je me sentais enfin libérée. Mon attention était alors dirigée vers un univers d’expression orale aussi connu sous le nom de relations humaines ou interpersonnelles, dans lequel je me sentais mieux. En fait, je m’y sentais moi-même. 

En partageant ce secret devant la salle, j’ai quand même ouvert un tiroir de sensations désagréables qui était bien fermé dans un petit coin de mon esprit. J’ai goûté à nouveau, pendant un bref instant, à ce sentiment d’être poche devant la classe. J’en ai même oublié ce que je souhaitais dire pour finir ma présentation. Au moment de quitter la scène, j’ai utilisé à nouveau mon joker. Ça s’est bien terminé!

Jamais je n’aurais pensé que faire la paix avec cet épisode du passé allait transformer ses traces en une plus grande confiance en moi, doublée d’une grande humilité. #JOIE 

Recul et réflexion pour réaliser de grands apprentissages

C’est souvent avec le recul et la réflexion qu’on réalise les plus grands apprentissages. Habitudes du leader #2 : Élever sa conscience de soi et #6 : Réfléchir. C’est également rare qu’on peut connaître l’impact de notre message sur les autres même lorsqu’il est imparfait à nos yeux. Trois personnes ont pris le temps de me le partager. J’ai même reçu de la compassion via Twitter. 

Une fenêtre toujours ouverte, 21 capsules à visionner

Je suis reconnaissante de ce grand privilège que Marius, Stéphane et Marie-Andrée m’ont offert. C’est un honneur pour moi d’avoir pu côtoyer de grands pédagogues comme tous ces participants. Je n’en finirai jamais d’être impressionnée par tout ce que vous réalisez pour faire vivre des expériences positives aux jeunes. 

Vous êtes de vraies #RockStarEDU!!!

Les fenêtres sont toujours ouvertes sur le Camp de leadership pédagogique. Je vous invite à visionner quelques-unes des 21 capsules présentes sur la page Facebook d’escouadeEDU.

Aussi, pour connaitre les 12 habitudes du leader, lisez le blogue de Marius.

Stéphanie est directrice du développement à l'École branchée. Elle est aussi coach professionnelle certifiée en PNL chez La Famille De Ma Vie - Coaching, en plus d'animer des ateliers auprès des jeunes pour favoriser un sain développement émotionnel et comportemental. Elle s'implique également auprès de différentes organisations, dont la YWCA qui vient en aide aux femmes qui vivent de l'itinérance.