Chercher sur le Web, ça s’apprend!

0

par Andréanne Poirier, JournalisTIC

À l’occasion du dernier colloque de l’AQUOPS, Julie-Christine Gagné et Caroline Mottet, de l’Université Laval, ont offert un atelier à propos de la recherche sur le Web, notamment via Google et Wikipédia. Une étudiante en enseignement y a participé et nous livre son compte-rendu.

Du 15 au 17 avril derniers se tenait à Québec le 32e colloque de l’AQUOPS. Sur place, des étudiants en enseignement de l’Université Laval ont assisté à différents ateliers et livré leurs impressions sur le blogue de l’Association. Nous avons l’occasion de vous présenter certains de leurs compte-rendu. Voici celui d’Andréanne Poirier.

 —

Martine Mottet, professeure en technologie éducative, et Julie-Christine Gagné, professionnelle de recherche à l’Université Laval, ont fourni dans leur atelier des outils intéressants pour enseigner aux élèves comment utiliser efficacement Google et Wikipédia. En effet, lors de la recherche dans Google, les élèves éprouvent souvent des difficultés quand vient le temps de trouver des sources et d’évaluer leur crédibilité ou leur pertinence. Le site Wikipédia, quant à lui, est celui qui est le plus souvent consulté par les élèves. Mais, s’agit-il d’une source fiable? Doit-on interdire aux élèves de citer Wikipédia?

Chercher efficacement dans Google

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi les élèves ne trouvent pas ce qu’ils cherchent dans Google. D’abord, le plus souvent, ceux-ci n’utilisent pas les bons mots-clés, ou en utilisent en nombre insuffisant. Deuxièmement, les élèves n’utilisent pas les opérateurs logiques durant leur recherche. Il faut donc enseigner aux élèves à faire leur recherche en tenant compte de ces éléments.

Par exemple, grâce aux opérateurs booléens, on peut rechercher une expression exacte et exclure ou inclure certaines expressions. Pour évaluer les sources, les animatrices proposent d’apprendre aux élèves à lire une adresse URL et à en décoder les différentes parties pour juger de la crédibilité du site. Elles proposent aussi la démarche 3Qpoc pour évaluer un site Web.

Peut-on se fier à Wikipédia?

Dans les faits, 73 % des enseignants déconseillent à leurs élèves d’utiliser Wikipédia, mais peu d’entre eux utilisent les outils offerts par Wikipédia pour vérifier la crédibilité des articles. D’ailleurs, Wikipédia s’appuie sur des principes de neutralité, de fiabilité et de vérifiabilité. De plus, ce site possède indéniablement plusieurs avantages : accessible, simple, riche en informations vulgarisées, présence de références et d’hyperliens.

Il demeure qu’il présente aussi certains risques. L’exactitude de l’information est parfois incertaine, les sources peuvent être insuffisantes, le contenu est volatile et l’expertise des contributeurs, quelques fois nébuleuse. Alors, peut-on faire confiance à Wikipédia? Selon les animatrices, oui, mais avec vigilance. Il s’agit donc d’exercer le jugement critique des élèves en leur demandant de considérer les éléments suivants :

–  Comparer les informations de Wikipédia avec d’autres sources;

–  Lire les bandeaux d’avertissement que Wikipédia met en tête d’article : ils informent des limites que possède l’article concerné;

–   Consulter l’onglet « Historique »: il donne la liste des auteurs et l’historique des modifications. Plus l’article est vieux, plus il y a eu de modifications, plus il risque d’être fiable.

Toutes les ressources présentées par les animatrices (le processus de recherche, comment évaluer une source, l’animation sur l’utilisation des opérateurs logiques) se retrouvent sur le site http://www.faireunerecherche.fse.ulaval.ca/.  À consulter!

Laisser un commentaire