Les jeunes Canadiens conseillent à Jim Flaherty de rembourser la dette!

0

TORONTO, le 10 févr. 2014 /CNW/ – Les résultats des Consultations budgétaires auprès des élèves de 2014 seront annoncés aujourd’hui, avant la publication du budget fédéral prévue pour demain.

Près de 5 000 élèves du secondaire, de centaines de classes partout au Canada, ont pris part aux consultations de cette année. Les élèves ont acquis de nouvelles connaissances sur les revenus et les dépenses du gouvernement fédéral, exploré les grands enjeux nationaux et comparé les perspectives des représentants de différents partis fédéraux avant de formuler leurs propres opinions dans le cadre d’un sondage.

Le sondage a été mené en partenariat avec Harris-Decima entre décembre 2013 et janvier 2014. Les résultats ont été transmis au ministère des Finances le mois dernier.

Faits saillants :

La réduction de la dette doit être la priorité du ministre des Finances

Une forte majorité (81 %) d’élèves croient que le gouvernement fédéral devrait accorder la priorité à la réduction de la dette, dans la plus grande mesure possible. Près de la moitié (46 %) des élèves jugent que les excédents dégagés au cours des années à venir devraient, en priorité, servir à réduire la dette. Les autres priorités sont les études postsecondaires, les investissements dans l’économie afin de stimuler l’emploi et la réduction de l’impôt des particuliers (chaque option obtenant 9 %).

Financement des études et réduction des impôts pour aider les familles

Une part importante (29 %) des élèves canadiens croient que leurs parents ont éprouvé des difficultés à élever leur famille sur le plan financier. Lorsqu’on leur a demandé ce qui serait le plus utile à leur famille, les élèves ont choisi, en premier lieu, la réduction de l’impôt des particuliers (27 %) et les subventions aux études postsecondaires (26 %). Près des trois quarts appuient le crédit d’impôt pour la condition physique des enfants et sont d’accord avec l’idée de l’étendre également aux adultes.

Augmenter les dépenses consacrées à l’éducation et à l’environnement

Au sujet de l’augmentation ou de la diminution des dépenses, la moitié des élèves voudraient que le gouvernement augmente les dépenses consacrées aux transferts aux études postsecondaires (51 %) et à l’environnement (49 %). En ce qui a trait aux dépenses à réduire, ce sont les dépenses consacrées aux prisons et au resserrement des sentences (31 %) et aux arts et à la culture (32 %) qui obtiennent le plus d’appui.

Le chômage des jeunes est problématique

Une majorité d’élèves (59 %) croient qu’il y a un véritable problème de chômage chez les jeunes du pays. En ce qui a trait aux solutions, un tiers des élèves (33 %) croient qu’il suffit de mieux faire connaître les possibilités d’emplois et un quart (23 %) appuient les investissements dans l’éducation et la formation.

Le coût des études est considéré comme un obstacle important à la carrière

Malgré les perspectives négatives sur l’emploi des jeunes, les élèves sont très ou assez confiants (79 %) quant à leur possibilité de trouver un emploi stimulant une fois leurs études terminées. Environ 30 % des répondants affirment que le coût des études constitue l’obstacle le plus important à leur carrière.

Des sanctions plus sévères constituent la meilleure façon de lutter contre la cyberintimidation

Les trois quarts des élèves (76 %) croient que la cyberintimidation est, à tout le moins, un problème assez important, mais ce pourcentage est réduit de moitié (45 %) lorsque les élèves évaluent ce problème dans leur propre école. Les sanctions plus sévères imposées aux contrevenants constituent la meilleure solution pour régler le problème.

La protection de l’environnement liée à l’extraction des ressources est importante

Une majorité d’élèves (61 %) croient que la protection de l’environnement liée à l’extraction des ressources devrait être une grande priorité, mais une proportion plus faible (14 %) juge qu’elle devrait être la priorité principale du gouvernement. Davantage d’élèves jugent que les problèmes environnementaux l’emportent sur les avantages économiques, plutôt que l’inverse, mais un grand nombre (37 %) croit que le gouvernement peut arriver à équilibrer les deux. Lorsqu’on leur demande quelle est la meilleure façon de soutenir l’industrie des ressources naturelles du Canada, plus d’un tiers des élèves (35 %) choisissent les investissements dans la formation et l’éducation.

Pour voir un graphique des résultats, cliquez ici.

Pour voir le résumé des résultats, cliquez ici.

Les Consultations budgétaires auprès des élèves ont été coordonnées avec le soutien d’Interac et du programme Les jeunes s’engagent du ministère du Patrimoine canadien.

Au sujet de l’organisation

CIVIX est la principale organisation du Canada vouée à l’éducation civique et dont le mandat est de former les citoyens de demain. Nous offrons des programmes d’apprentissage concrets pour les écoles canadiennes axés sur les élections, la représentation et les budgets du gouvernement. Afin d’améliorer la prestation de nos programmes, nous offrons également des activités de perfectionnement aux enseignants.

Vote étudiant, le programme phare de CIVIX, est une élection parallèle destinée aux élèves qui n’ont pas encore l’âge de voter et qui coïncide avec les élections officielles. Lors de l’élection fédérale de 2011, plus de 563 000 élèves ont participé au Vote étudiant, dans près de 3 800 écoles du Canada.

SOURCE CIVIX

Laisser un commentaire