Le rendement des élèves d’écoles françaises en Ontario continue de s’améliorer

0

Le suivi des résultats démontre que la réussite observée tôt dans la scolarité se traduit souvent par des résultats semblables à l’école secondaire; parallèlement, la non-réussite tôt dans la scolarité, si elle n’est pas corrigée, peut s’aggraver année après année.

L’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) de l’Ontario estime que les écoles de langue française de la province s’améliorent dans leur façon d’inculquer les habiletés en littératie et en mathématiques. Ces constats proviennent de l’analyse des résultats des tests de l’OQRE, qui mesurent le rendement des élèves en lecture, en écriture et en mathématiques par rapport aux attentes et contenus d’apprentissage prescrits dans Le curriculum de l’Ontario.

 

Au primaire

Parmi les faits saillants, au primaire en lecture, on constate que 78 % des élèves de 3e année et 89 % des élèves de 6e année atteignent maintenant la norme provinciale en lecture, ce qui représente une augmentation de 12 points pour les deux années d’études au cours des cinq dernières années.

En écriture, 83 % des élèves de 3e année et 86 % des élèves de 6e année peuvent maintenant être assurés qu’ils sont bien compris à l’écrit, et qu’ils utilisent la grammaire, l’orthographe et la ponctuation au niveau attendu. C’est une augmentation de 7 points par rapport aux cinq dernières années pour les élèves de 3e et de 6e année qui ont atteint la norme provinciale en écriture.

Du côté des mathématiques, 78 % des élèves de 3e année ont atteint la norme en 2013 par comparaison avec 66 % en 2009; quant aux élèves de 6e année, ces résultats à la norme s’établissent à 81 % pour 2013 et à 80 % pour 2009. Cependant, en comparaison d’il y a cinq ans, moins d’élèves s’améliorent au point d’atteindre la norme.

En 2009, parmi les élèves de 3e année qui n’avaient pas atteint la norme en mathématiques, 60 % d’entre eux s’étaient améliorés au point de l’atteindre en 6e année. En 2013, on n’a constaté qu’une amélioration de 55 % dans le même contexte.

 

Au secondaire

Du côté du secondaire, en mathématiques, 81 % des élèves inscrits au cours théorique de mathématiques ont atteint la norme cette année, soit une augmentation de 13 points au cours des cinq dernières années. En ce qui concerne le cours de mathématiques appliquées, 51 % des élèves inscrits ont atteint la norme cette année, soit une augmentation de 11 points au cours des cinq dernières années. Il s’agit de la première fois que la moitié des élèves inscrits à ce cours atteint la norme.

Faits intéressants, 88 % des élèves qui avaient atteint la norme du cours théorique de mathématiques en 3e année et en 6e année l’ont également atteinte en 9e année. Par contre, 66 % des élèves qui n’avaient atteint la norme ni en 3e année ni en 6e année ne l’ont pas non plus atteinte en 9e année. En mathématiques appliquées, ce sont 72 % des élèves qui n’avaient pas atteint la norme ni en 3e année ni en 6e année qui ne l’ont pas non plus atteinte en 9e année.

Qu’en est-il du Test provincial de compétences linguistiques (TPCL), administré en 10e année? 88 % des élèves l’ont réussi à leur première  tentative. Environ les deux tiers (65 %) qui ont participé au TPCL mais  qui ne l’ont pas réussi à leur première tentative cette année n’avaient pas non plus atteint la norme provinciale en lecture en 6e année.

 

Source : communiqué de l’OQRE

Laisser un commentaire