Des ordinateurs portables pour contrer le décrochage à la CS Eastern Townships

1

En 2003, la Commission scolaire Eastern Townships faisait le pari d’améliorer la réussite de ses élèves grâce à la technologie. Huit ans et 5600 ordinateurs portables plus tard, l’initiative a porté fruit.

La commission scolaire est passée du 66e rang provincial en ce qui a trait aux résultats de ses élèves en 2003 au 23e rang en 2008. De plus, son taux de décrochage est passé de 39,4 % en 2004-2005 à 28,1 % en 2008-2009, rapporte une étude du professeur de l’Université de Montréal, Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et des communications en éducation. « Cette progression, que nous attribuons en partie aux classes portables, n’aurait bien sûr pas pu se produire sans l’investissement entier et les compétences remarquables des enseignants, des directions d’école et des autres intervenants éducatifs », explique-t-il.

La majorité des élèves de la 3e année du primaire à la 5e année du secondaire, les enseignants, les techniciens et le personnel de soutien à l’enseignement ont reçu un ordinateur portable. Près de 280 profs et plus de 2400 élèves ont participé à la recherche qui a permis d’établir une liste des 12 principaux avantages liés à l’usage pédagogique des ordinateurs portables. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment la facilitation du travail des enseignants et des apprenants, davantage de motivation, d’autonomie et d’attention chez les élèves, un apprentissage individualisé et interactif ainsi que le décloisonnement de l’école sur la société. Toutefois, des défis techniques demeurent et on remarque que certains usages ou sites Web sont peu intéressants ou stimulants.

Les 12 principaux avantages liés à l’usage pédagogique des ordinateurs portables :

1. Facilitation du travail des enseignants et des apprenants;

2. Accès accru à l’information actuelle et de qualité;

3. Motivation accrue des élèves;

4. Attention améliorée des élèves;

5. Développement de l’autonomie des élèves;

6. Interaction accrue entre les élèves, les enseignants et les parents;

7. Apprentissage individualisé, différencié;

8. Apprentissage actif, interactif et signifiant exploitant les supports multimédias;

9. Développement de compétences TIC;

10. Accès à tous;

11. Décloisonnement de l’école sur la société;

12. Opportunités d’avenir amplifiées.

Dans la blogosphère éducative, les conclusions de l’étude ont été accueillies avec enthousiasme par certains alors que d’autres optent pour la prudence, comme en témoignent les réactions à ce billet de Mario Asselin.

Laisser un commentaire