Un portable par élève à la CS Eastern Township : une expérience prometteuse

Il y a dix ans, la Commission scolaire Eastern Township faisait le pari audacieux d’équiper tous ses élèves d’ordinateurs portables afin d’augmenter leur performance. L’organisation avait l’un des pires taux de décrochage au Québec. Depuis, il a chuté de 42 % à 22 % alors qu’il grimpait dans le reste de la province.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Un portable par élève à la CS Eastern Township : une expérience prometteuse

Il y a dix ans, la Commission scolaire Eastern Township faisait le pari audacieux d’équiper tous ses élèves d’ordinateurs portables afin d’augmenter leur performance. L’organisation avait l’un des pires taux de décrochage au Québec. Depuis, il a chuté de 42 % à 22 % alors qu’il grimpait dans le reste de la province.

Le Collège François-de-Laval initiera ses élèves aux affaires

Conférences à saveur économique, camps d’été à l’École d’entrepreneurship de Beauce, Club de la relève entrepreneuriale, le Collège François-de-Laval a décidé d’initier ses élèves au monde des affaires.

Lecture : les élèves québécois sous la moyenne canadienne

Le niveau d’habileté en lecture des jeunes Canadiens a été mesuré dans le cadre du Programme international de recherche en lecture scolaire (PILS). On y apprend, par exemple, que les jeunes qui consacrent moins de temps aux devoirs ont un meilleur rendement en lecture… et que les Québécois ont du rattrapage à faire.

Élèves immigrants : la pauvreté a plus d’impact sur la réussite que la langue maternelle

Plusieurs obstacles se dressent sur le parcours scolaire des élèves issus de l’immigration, ici comme ailleurs. On constate toutefois que la fréquentation d’une école fortement multiethnique n’aurait pas d’impact négatif important sur la réussite.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Pionnière québécoise du 1:1 (1 appareil pour 1 élève), la CS Eastern Townships se tourne vers le iPad mini

Depuis 2003, élèves et enseignants de la Commission scolaire Eastern Townships (ETSB), dans la région de l’Estrie, travaillent et apprennent avec des ordinateurs portables au quotidien. Cependant, les nouvelles cohortes seront désormais équipées d’iPad mini. Pourquoi ce changement?

Des ordinateurs portables pour contrer le décrochage à la CS Eastern Townships

En 2003, la Commission scolaire Eastern Townships faisait le pari d’améliorer la réussite de ses élèves grâce à la technologie. Huit ans et 5600 ordinateurs portables plus tard, l’initiative a porté fruit.

Il y a dix ans, la Commission scolaire Eastern Township faisait le pari audacieux d’équiper tous ses élèves d’ordinateurs portables afin d’augmenter leur performance. L’organisation avait l’un des pires taux de décrochage au Québec. Depuis, il a chuté de 42 % à 22 % alors qu’il grimpait dans le reste de la province.

Le lien de cause à effet entre l’implantation des ordinateurs et la réussite scolaire est difficile à établir. Néanmoins, celle-ci a bonifié le contexte pédagogique, estiment les chercheurs de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et des communications en éducation, dont le titulaire est le professeur Thierry Karsenti.

Les chercheurs ont constaté que la technologie avait des impacts positifs sur l’écriture des élèves. « Ils rapportent écrire plus vite, plus et mieux – tant sur le plan du fond que de la forme – et, de surcroît, ils ont plus de plaisir à écrire », notent-ils dans leur rapport (PDF). De nombreuses compétences transversales seraient aussi influencées positivement, comme la créativité, la communication, le travail d’équipe, les méthodes de travail efficaces et le jugement critique.

La motivation des jeunes est aussi accrue. Ce n’est pas étonnant puisque 94 % d’entre eux disent aimer utiliser l’ordinateur à l’école. De plus, 89 % estiment que les technologies leur permettent de mieux apprendre.

Intégrer la technologie en classe pose néanmoins certains défis. Plus de la moitié des enseignants (53 %) souhaitent avoir accès à de meilleurs équipements, particulièrement au primaire. Le temps et la gestion de classe demeurent aussi des défis quotidiens pour 14 % d’entre eux.

Dans leurs recommandations, les chercheurs proposent notamment d’étendre cette expérience à d’autres commissions scolaires « afin de faire du Québec un leader en matière d’innovation par un usage réfléchi et pédagogique des technologies en classe ».

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Avatar
Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Vous avez quelques minutes pour nous aider?

Voici le sondage à nos lecteurs que nous menons présentement!