Classé dans :

Réflexion sur la position d’apprenant(e)

Apprenant est un mot qu’on entend de plus en plus dans les discours et dans les milieux. Un enseignant peut maintenant se positionner en tant qu’apprenant. Mais concrètement, qu’est-ce que c’est? Qu’a-t-on à y gagner?
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Apprenant est un mot qu’on entend de plus en plus dans les discours et dans les milieux. Un enseignant peut maintenant se positionner en tant qu’apprenant. Mais concrètement, qu’est-ce que c’est? Qu’a-t-on à y gagner? 

L’engagement et le processus

L’Office québécois de la langue française (OQLF) propose la définition suivante du mot apprenant : « Personne engagée dans un processus d’apprentissage ».  Tout d’abord, le mot « engagé » signifie avoir de l’intérêt et vouloir apprendre quelque chose. Des actions seront faites pour effectuer l’apprentissage. Être engagé, c’est faire preuve de détermination et poser des questions. Le processus, quant à lui, sous-entend qu’il y a plusieurs étapes à franchir avant d’atteindre le but de l’apprentissage. En somme, être apprenant, c’est oser prendre action afin d’avancer dans un chemin que l’on connaît ou que l’on explore. 

Changer de lunettes

Tout le monde peut être apprenant ou se doit d’être apprenant à un moment ou à un autre, que ce soit pour son bien personnel ou professionnel. Pour le devenir, il faut accepter et reconnaître qu’il est possible, voire nécessaire, d’ajouter une ou plusieurs corde(s) à son arc. Il faut mettre ses lunettes curieuses et ambitieuses et ranger les confortables et habituelles. J’ajouterais une chose importante, il faut voir le développement professionnel comme une preuve d’investissement et non comme une faiblesse. 

Rien à perdre, tout à gagner

Lorsqu’on se fait le cadeau de prendre le temps de se développer professionnellement ou personnellement, la démarche ne peut qu’être positive. En fait, qu’a-t-on à perdre à vouloir essayer quelque chose? Le pire qui peut arriver c’est que ça ne marche pas ou que ça ne nous rejoint pas. Il sera alors plus facile de s’enligner vers autre chose en sachant ce que l’on a moins aimé.

Concrètement, l’écoute d’un balado, la lecture d’un article ou encore l’exploration d’une application en classe nous place en position d’apprenant. Ensuite, il revient à la personne de s’engager afin que ces actions aient un impact positif dans sa pratique. Par exemple, si l’écoute d’un balado sur le sketchnote donne envie de l’essayer en classe, pourquoi pas? On retravaille, on revoit et on réessaie par la suite pour que ce nouvel inconfort devienne plus confortable.


À noter que Laurie facilitera 2 ateliers de 3 h lors de notre prochain CréaCamp SPRINT, le 20 novembre : un premier sur le plan de travail numérique, et un deuxième sur le sketchnoting. N’hésitez pas à vous inscrire à l’une ou l’autre de ces formations!

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Quelques annonces

Publiez un texte vous aussi!

Nos lecteurs adorent lire sur ce qui se passe dans la vie des enseignant(e)s (et nous aussi!)! Prenez le clavier et faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées, trucs et astuces via nos sections Opinion et Témoignages! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo ainsi que la programmation de nos services chaque semaine!



À propos de l'auteur

Laurie Couture
Enseignante de français au secondaire et collaboratrice sur divers blogues, Laurie Couture se passionne pour l’écriture et pour l’aspect novateur en éducation : comment peut-on modifier ses façons de faire pour améliorer sa méthode? Elle adore découvrir, discuter et développer au sujet des pratiques probantes en lien avec les technologies. À l’aide du numérique, elle aspire à mettre sur pieds des projets et des documents répondant aux tendances actuelles et proposant des approches nouvelles.