ANNONCE

Modéliser le système hydroélectrique à partir de Minecraft

La production de l’hydroélectricité est l’une des particularités du Québec et fascine par son ingéniosité. Et si les élèves pouvaient mieux la comprendre et même contribuer à l’alimentation de leur propre réseau en électricité ? C’est ce que propose le monde Minecraft Électrique!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

La production de l’hydroélectricité est l’une des particularités du Québec et fascine par son ingéniosité. Et si les élèves pouvaient mieux la comprendre et même contribuer à l’alimentation de leur propre réseau en électricité ? C’est ce que propose le monde Minecraft Électrique!

L’équipe du service national du RÉCIT, domaine de la mathématique, de la science et de la technologie (RÉCIT MST), en collaboration avec Stéphane Coupal, conseiller pédagogique en MST au Centre de services scolaire de Laval, et Philippe Chapados Tremblay, animateur technopédagogique au Service des ressources éducatives et informatiques du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys, a construit de toutes pièces une centrale hydroélectrique à partir d’ingénierie redstone dans Minecraft Education.

La redstone est une source d’énergie surnaturelle et infinie qui permet de créer des circuits électriques à partir de composantes offertes dans le jeu Minecraft et son édition Minecraft Education : des conducteurs, des sources d’alimentation et des récepteurs. Le système électrique créé est alimenté à partir d’un réservoir d’eau.

La centrale modélise donc le fonctionnement d’un couple turbine-alternateur qui permet de produire une énergie réaliste dont la distribution vers les lieux de consommation s’arrête lorsqu’on ferme les vannes de la centrale hydroélectrique. Des discussions avec des ingénieurs d’Hydro-Québec ont même permis d’accroître le niveau de réalisme.

« En tenant compte des contraintes de Minecraft, nous avons tout fait pour nous coller à la réalité dans la construction de la centrale. Les élèves peuvent ainsi découvrir le monde de l’hydroélectricité de façon très réaliste et même contribuer à développer le réseau. Cela devient très concret pour eux », a expliqué Stéphane Coupal lors d’un atelier présenté au congrès de l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ), le 21 octobre dernier.

La centrale ME1 est maintenant rendue disponible à tous ceux qui veulent l’expérimenter. Une deuxième centrale, ME2, est en élaboration et on peut aussi déjà la télécharger. Cette deuxième centrale offre des possibilités de moduler la consommation d’électricité dans les villages.

Une situation d’apprentissage complète

Les concepteurs de la centrale ne se sont pas limités à la construction; ils ont aussi développé une situation d’apprentissage complète. Celle-ci présente différentes activités regroupées dans un microsite. Elles visent à amener les élèves à démystifier le monde de l’électricité, à comprendre le fonctionnement de composantes électriques, à analyser et à construire des circuits redstone et à les comparer avec des circuits et des composantes électriques de la vie réelle.

« Avec les jeunes du primaire, l’enseignant peut simplement les laisser circuler dans le monde afin de découvrir l’installation et comprendre son fonctionnement. Avec des élèves du secondaire, il est possible d’aller plus loin en leur demandant de construire des machines et de les connecter au réseau, puis de contrôler la consommation en électricité », explique Stéphane Coupal.

L’équipe du RÉCIT MST est disponible tous les mercredis matin de 9 h à 11 h 30 pour répondre aux questions. Il suffit de se joindre au lien Zoom : recitmst.qc.ca/ecv-zoom

La présentation faite au Congrès de l’AESTQ
La situation d’apprentissage
L’autoformation de Campus RÉCIT au sujet de Minecraft Éducation

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :