ANNONCE

Design thinking – Un meilleur discernement, pour une meilleure estime de soi

Notre équipe a eu le plaisir d’assister à la deuxième édition d’ateliers créatifs créés par le Collège Sainte-Anne en collaboration avec la Factry. Tout comme lors de la première édition, nous avons rencontré des enseignants engagés à trouver des solutions créatives pour surmonter les défis engendrés par la COVID-19 et l’enseignement à distance.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)
ANNONCE

Notre équipe a eu le plaisir d’assister à la deuxième édition d’ateliers créatifs créés par le Collège Sainte-Anne en collaboration avec la Factry. Tout comme lors de la première édition, nous avons rencontré des enseignants engagés à trouver des solutions créatives pour surmonter les défis engendrés par la COVID-19 et l’enseignement à distance.

Au cours des 3 séances, quatre équipes ont défini une problématique principale, imaginé une solution concrète et l’ont présentée à l’ensemble du groupe. Voici le compte-rendu de la démarche de design thinking de l’équipe B (salut les filles!) dont l’École branchée faisait partie.

Pour répondre à la problématique « Comment pourrions-nous permettre à des élèves du secondaire influencés par les réseaux sociaux de faire preuve de discernement dans ce qu’ils consomment et ce qu’ils véhiculent en ligne étant donné leur besoin de réfléchir à leur identité et de développer leur estime de soi? », l’équipe a imaginé un marathon d’activités en 4 étapes. Fait intéressant, ce concept interdisciplinaire peut facilement être partagé et créé en collaboration avec des enseignants de français, d’arts plastiques et d’éthique.

Notre concept part de l’idée d’une épidémie qui contamine positivement les autres

Introspection

La première phase débute avec la perception de l’élève, soit d’identifier comment il utilise les réseaux sociaux et de préciser comment il reçoit l’information qui y est véhiculée. Aussi, il importe de préciser comment il voit sa responsabilité dans ce qui circule. Un sondage, une activité d’arts plastiques ou de français peuvent servir à l’introspection.

Conscientisation

Afin de conscientiser les élèves, on peut référer au mot-valise infodémie, qui fusionne les mots « information » et « épidémie », et qui caractérise le phénomène de propagation d’informations de toutes sortes concernant la COVID-19 sur le Web. Pour amener les élèves à valider les informations qu’ils reçoivent, voici une activité complète à réaliser avec eux

On peut également aller chercher des citations populaires qui se trouvent sur les réseaux sociaux en ce moment et demander aux élèves de détailler comment cela les fait réagir, qu’est-ce qu’ils ressentent par rapport à celles-ci?

Production

À cette troisième phase, les élèves doivent se mettre en action avec des mises en situation tirées des réseaux sociaux. Un projet de réalisation de bande dessinée pourrait par exemple constituer le projet des élèves préalablement mis en équipe. Une activité journalistique peut être intéressante. On peut aussi s’inspirer du projet du Collège Beaubois diffusé par Les Décrypteurs.

Bilan réflectif

Une fois le projet terminé, les élèves seront en mesure de décrire ce qu’ils ont appris et comment leur perception de départ a pu évoluer. 


Dimension(s) de la compétence numérique en lien avec cet article
10- Résoudre une variété de problèmes avec le numérique et 12- Innover et faire preuve de créativité avec le numérique

Voir le Cadre de référence.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Maryline Barrette Dubé
Maryline Barrette Dubé
Diplômée d’un baccalauréat en communication publique, « marketer » depuis plus de 15 ans, Maryline oeuvre au rayonnement des activités de l’École branchée et à faire connaître le mandat de l’organisation depuis 2018. C'est une maman dévouée, épicurienne assumée et amateure de IPA qui, dans ses temps libres, aime bloguer.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :