Charte de l’ananas : développer l’expertise interne par une culture d’accueil

Découvrez le concept de la charte de l'ananas

Traditionnellement, l’ananas serait un symbole d’accueil et d’hospitalité, particulièrement chez les guadeloupéens. Le concept de la charte de l’ananas, ou pineapple chart, dont on entend de plus en plus parler en éducation, réfère donc à la volonté d’un enseignant d’accueillir ses collègues dans son « chez soi », c’est-à-dire sa classe, pour partager une pratique.

Pour « l’invité », pas de compte-rendu à produire, pas besoin de prendre des notes, et il ou elle peut même apporter un peu de travail à rattraper et se concentrer sur la portion de la période qui l’intéresse plus particulièrement. C’est une activité tout à fait informelle.

Comment réaliser une charte de l’ananas?

Concrètement, il s’agit de créer une affiche sur laquelle un tableau est dessiné, par exemple des cases représentant le mois en cours. On l’installe à un endroit facilement accessible aux enseignants.

Ensuite, ceux qui désirent participer inscrivent vis à vis la journée correspondante le thème ou la technique spéciale qu’ils aborderont avec leurs élèves et qui pourrait éventuellement intéresser d’autres collègues. Par exemple, l’emploi de lunettes de réalité virtuelle, un atelier de robotique, un Skype avec un invité spécial, etc.

Les autres enseignants pourront, au moment convenu, se rendre dans la classe et observer de façon à ne pas déranger le déroulement normal.

Un exemple de charte de l'ananas
Un exemple de charte de l’ananas que vous pouvez sauvegarder.

Il n’est pas nécessaire que les thèmes proposés dans ce tableau soient en lien avec le numérique, bien au contraire! Cependant, l’approche peut assurément servir à encourager les premiers petits pas de ceux qui préfèrent voir comment ça se passe avant de se lancer avec leur propre groupe d’élèves.

Voyez sur Pinterest des exemples de tableaux de type « pineapple chart » pour vous inspirer!

La charte de l’ananas, selon Stéphanie Dionne de l’École branchée. Réalisé lors du CréaCamp gestionnaires en mai 2019.

Avez-vous déjà utilisé cette technique dans votre milieu? N’hésitez pas à partager votre expérience et vos conseils dans les commentaires ci-dessous pour en faire une expérience des plus positives!

Audrey Miller est directrice générale et éditrice de L’École branchée. Détenant une formation de 2e cycle en technologies éducatives et un bacc en communication publique, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants et à la diffusion d'information en lien avec le numérique et l’innovation pédagogique. Elle est aussi vice-présidente de l'AQUOPS et de l’Association Edteq et membre du comité #Francosphère de l'ACELF.