ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Autisme : un jeu vidéo prometteur pour un dépistage rapide

Déceler un trouble du spectre de l'autisme chez l'enfant pourrait devenir plus simple grâce à un jeu sérieux pour tablette validé par la recherche.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Déceler un trouble du spectre de l’autisme chez l’enfant pourrait devenir plus simple grâce à un jeu sérieux pour tablette validé par la recherche.

Harimata est une jeune entreprise polonaise spécialisée dans le développement d’outils numériques visant le dépistage d’éventuels désordres d’ordre neuropsychologique et neuromoteur. Elle a travaillé entre autres avec Jonathan Delafield-Butt, professeur et chercheur en psychologie à l’Université de Strathclyde, en Écosse. Leur objectif? Créer un outil pour aider à déceler les troubles du spectre de l’autisme chez les jeunes enfants.

Un jeu sérieux qui analyse en détails les mouvements des enfants

Afin d’y parvenir, l’équipe a développé un logiciel de type « jeu sérieux ». Elle a demandé à 37 enfants âgés de 3 à 6 ans ayant déjà reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme d’y jouer. À l’aide de capteurs sensoriels, les mouvements des mains des participants étaient mesurés et analysés.

Les chercheurs ont remarqué que les enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme avaient une façon particulière de bouger les mains. En effet, ils font des gestes différents de ceux des autres enfants sur l’écran, appuient avec une force différente et se déplacent distinctement sur l’écran, en faisant par exemple un usage particulier de l’espace.

Des impacts importants sur le dépistage précoce de l’autisme

Dans des propos rapportés par le communiqué émis par l’établissement universitaire responsable, l’un des chercheurs affirme que cette découverte pourrait avoir des impacts positifs importants dans le dépistage précoce de l’autisme. Pour sa part, un autre chercheur affirme que ce test est rapide, amusant et peu coûteux.

Pour en savoir plus, le rapport complet (en anglais) est disponible ici.

Rappelons que les jeux vidéo sont de plus en plus utilisés pour diagnostiquer ou traiter des problèmes qui ont un impact sur l’apprentissage. Par exemple, l’hiver dernier, on annonçait des avancées importantes sur le jeu vidéo pour traiter le trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

À propos de l'auteur

Dominic Leblanc
Dominic Leblanc
Diplômé en sociologie, Dominic Leblanc est conseiller pédagogique au Service des programmes et du développement pédagogique du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les six écoles du Lab-École sous la loupe des chercheurs

Cinq ans après le lancement de l’idée du Lab-École au Québec, les chercheurs Jonathan Bluteau et Mélissa Goulet, tous deux professeurs à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM, s’apprêtent, avec une imposante équipe, à étudier les retombées de ce projet innovateur sur la réussite éducative. 

Laboratoires créatifs dans les écoles québécoises : état des lieux et questionnements

Bien que le déploiement de laboratoires créatifs ait été entamé dans les écoles québécoises avant la pandémie et que plusieurs avantages soient identifiés pour le développement de compétences chez les élèves, les auteurs d'un récent rapport soulèvent quelques questions sur le futur du déploiement de ces ateliers de fabrication.

Un sondage révèle que les jeunes font confiance à la science, mais la situation demeure fragile

La Fondation canadienne pour l’innovation, en partenariat avec l’Acfas, réalisé un sondage afin de connaître les perceptions des jeunes Canadiens de 18 à 24 ans sur quatre enjeux scientifiques. Les résultats mettent en lumière l'écosystème médiatique dans lequel baignent les jeunes et l'importance de réaliser des activités de sensibilisation auprès d'eux.