La webtélé prend son envol au Québec

1

(Communiqué) En 2011, le visionnement d’émissions de télévision sur Internet au Québec n’a jamais été aussi populaire ! Avec un taux de 29,7 % de webtéléspectateurs, soit près d’un tiers des adultes québécois, la webtélé se classe au deuxième rang des activités favorites de divertissement en ligne au Québec.

Malgré cette croissance, le visionnement de vidéos sur le Web reste l’activité la plus populaire avec 2,8 millions d’adeptes chez les adultes québécois. On peut tout de même dire que la webtélé a le vent dans les voiles ! L’enquête NETendances 2011 a été réalisée grâce au soutien financier d’Adviso, dont la réflexion a permis l’ajout d’avis d’experts, du Mouvement des caisses Desjardins, de Services Québec et de TELUS, sans oublier la collaboration de Léger Marketing pour la collecte de données.

Profil des adeptes de webtélé et de webradio
Depuis l’an dernier, la proportion de webtéléspectateurs a fait un bond de 10,5 points de pourcentage, soit une croissance de 54,7 % chez les adultes québécois. Pour sa part, la webradio compte un peu plus d’un quart (26,4 %) de la population québécoise adulte à titre d’auditeurs. Il est d’ailleurs intéressant de constater que les proportions combinées d’adeptes de la webtélé (gratuite) et de la webradio sont en croissance chez les 35 à 64 ans alors qu’elles sont plutôt stables parmi les internautes de 18 à 34 ans et de 65 ans et plus. Madame Claire Bourget,  directrice du projet d’enquête NETendances, souligne ce fait : « En seulement douze mois, la proportion d’adeptes de webémissions de télévision et de radio, âgés entre 35 et 44 ans, est passée de 42,5 % à 59,8 %, celle des 45 à 54 ans de 35,8 % à 48,9 % et celle des 55 à 64 ans de 27,2 % à 43,6 %. ».

Le visionnement de vidéo en croissance
Avec environ 2,8 millions d’adultes québécois qui visionnent des vidéos en ligne sur des plateformes telles que YouTube, ou Dailymotion   soit 600 000 adultes de plus que l’an dernier   cette activité de divertissement en ligne est sans contredit la plus populaire auprès des adultes du Québec. Ainsi en 2011, la proportion d’adultes québécois qui ont visionné des vidéos sur le Web a fait un bond de 9 points de pourcentage, passant de 35,6 % d’adultes québécois en 2010 à 44,6 %. Au niveau démographique, les jeunes adultes de 18 à 24 ans sont les plus grands consommateurs de vidéo en ligne (82,6 %). Les parents internautes sont aussi plus enclins à visionner des vidéos sur le Web, soit 63,0 % par rapport à 49,3 % chez les adultes sans enfant.

Téléchargement de musique en ligne : une activité de divertissement parmi les plus stables
Selon les données de 2011, 1,6 million d’adultes québécois téléchargent de la musique en ligne, alors qu’ils étaient 1,3 million en 2010. Le téléchargement de musique est une activité ancrée dans les habitudes des adultes québécois. Autre fait en 2011, 22,9 % des internautes préfèrent télécharger leur musique gratuitement comparativement à 17,3 % qui optent pour les formes payantes de téléchargements.

Les tendances du divertissement : jeux sur les réseaux sociaux et livre numérique
Les données de l’enquête démontrent qu’environ 1,7 million d’adultes utilisent les jeux en ligne pour se divertir. Ces internautes préfèrent s’amuser sur des sites Web consacrés aux jeux (22,3 %) plutôt que sur les réseaux sociaux (13,8 %) ou à l’aide d’une console de jeux branchée à Internet (13,8 %), qui suscite un intérêt un peu plus marginal. Selon Madame Bourget : « la popularité des jeux sur les réseaux sociaux sera certainement à surveiller l’an prochain, tout comme les applications de jeux mobiles en ligne, d’ailleurs, qui sont annonciateurs de nouvelles tendances dans le secteur du divertissement en ligne ».

Du côté du livre numérique, près d’un demi-million d’adultes ont téléchargé des livres numériques au Québec en 2011. Bien que ce nombre ait doublé cette année, ce type d’activité demeure somme toute assez marginal chez les adultes au Québec.

À propos de NETendances
Lancée en novembre 1999 par le CEFRIO, l’enquête NETendances dresse un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et des TIC sur l’ensemble du territoire québécois. À ce jour, plus de 175 000 adultes québécois ont été interrogés. Au fil du temps, le NETendances est devenu une référence dans le domaine.

À propos du CEFRIO
Le CEFRIO est le centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations, à l’aide des technologies de l’information et de la communication (TIC). Il regroupe plus de 150 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 60 chercheurs associés et invités. Sa mission : contribuer à faire du Québec une société numérique, grâce à l’usage des technologies comme levier de l’innovation sociale et organisationnelle. Le CEFRIO, en tant que centre de liaison et de transfert, réalise, en partenariat, des projets de recherche-expérimentation, d’enquêtes et de veille stratégique sur l’appropriation des TIC à l’échelle québécoise et canadienne. Ces projets touchent l’ensemble des secteurs de l’économie, tant privé que public. Les activités du CEFRIO sont financées à près de 64 % par ses propres projets et à 36 % par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, son principal partenaire financier.

Comments are closed.