Développer sa pensée critique ou 5 minutes pour penser fort

À partir d’une quinzaine de capsules vidéo, la doctorante Marianne Bissonnette a conçu une websérie destinée aux 9-12 ans. L’objectif : aiguiser leur sens critique.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

À partir d’une quinzaine de capsules vidéo, la doctorante Marianne Bissonnette a conçu une websérie destinée aux 9-12 ans. L’objectif : aiguiser leur sens critique. Le défi : leur faire prendre conscience en 5 minutes de ne pas tout croire ce qu’ils entendent ou voient sans réfléchir.

Tout a commencé lorsqu’elle a complété son mémoire de maîtrise en 2019 à l’UQÀM. Derrière le titre très doctoral de « Portrait de la compétence en pensée critique d’adolescents de la fin du secondaire à l’égard des informations scientifiques transmises par des médias québécois », son co-directeur de thèse Pierre Chastenay, professeur au département de didactique, a vu le potentiel médiatique de sa recherche. Il a donc incité son étudiante à obtenir une subvention de recherche pour vulgariser les résultats de son travail.

Habitué des médias, astronome et animateur, M. Chastenay a aiguillé Marianne Bissonnette vers Télé-Québec et une maison de production, Trio Orange, qui ont embarqué dans le projet. La production a finalement débuté en décembre 2020. Jean-Daniel Doucet a participé à la scénarisation des capsules, qui ont été réalisées par Simon Lamontagne, à qui l’on doit, notamment, Les aventures du Pharmachien. L’animateur et humoriste Kevin Raphaël agit comme narrateur.

Marianne Bissonnette, à droite, et deux participantes lors du tournage de Pense fort. Crédit : gracieuseté Marianne Bissonnette

En ligne

Depuis le 26 février dernier, la plateforme SQUAT de Télé-Québec héberge les premières capsules de la série Web Pense fort. À une époque où les fausses nouvelles sont légion, le projet de Marianne Bissonnette démontre aux jeunes toute l’importance de vérifier leurs sources.

Chaque épisode contient une expérience ludique. Celle-ci vise à montrer aux jeunes que certains biais cognitifs ainsi que les idées préconçues et les raccourcis de la pensée « peuvent teinter leurs décisions et leurs interactions sociales », explique la doctorante. En fin de capsule, les participants passent « au confessionnal » et résument ce qu’ils ont retenu de l’expérience. Ils sont parfois bouche bée face aux réponses ou aux comportements qu’ils ont eus en cours d’expérience.

Parmi les thèmes abordés, on retrouve les préjugés, la sélection par notre esprit d’informations qui nous conviennent plutôt que la vérité, l’importance des premières impressions, le biais du présent ou la confiance envers des pseudo-spécialistes. 

En classe

Marianne Bissonnette espère que sa websérie sera utilisée par des enseignants avec leurs élèves, ne serait-ce que pour amorcer une discussion. Les sujets de la série intéresseront, bien sûr, les enseignants d’éthique, mais les enseignants d’autres disciplines pourraient s’en inspirer. Une capsule porte notamment sur le budget, alors pourquoi pas en mathématique?

Y aura-t-il une saison deux? « Honnêtement, on n’en est pas encore là. » Une chose est sûre, la doctorante de l’UQÀM a suffisamment de matériel pour produire d’autres capsules.


Dimension(s) de la compétence numérique en lien avec cet article
11- Développer sa pensée critique à l’égard du numérique

Voir le Cadre de référence.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

André Magny
Depuis plus de 30 ans, André Magny fait les allers-retours entre le journalisme et l'enseignement du français tant auprès des ados que des adultes. Pigiste régulier pour divers médias dont Francopresse, il a également été journaliste culturel au Droit d’Ottawa et s'occupait des nouvelles technologies au Soleil de Québec. Il a aussi fait du journalisme sportif en France. Il a un faible pour la francophonie, la culture, les sports, la cuisine et la politique.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :