Conclusion et pour en savoir plus

0

(section précédente)

Conclusion

Utiliser ou non les médias sociaux en classe? La question ne fait pas l’unanimité chez les enseignants. Même les futurs profs nés avec une souris dans les mains hésitent, constate Julie Beaupré, chargée de cours à l’UQAT en utilisation pédagogique des technologies de l’information et de la communication. Invitées à se prononcer sur la question sur leur blogue, les étudiantes se disent d’accord avec l’utilisation de la technologie en classe, mais certaines croient que les médias sociaux n’y ont toutefois pas leur place.

Mario Asselin croit que les enseignants doivent d’abord vivre l’expérience d’être en réseau pour comprendre l’intérêt pédagogique des médias sociaux. Voilà pourquoi il forme les profs avant de leur faire vivre des expériences avec les élèves. Il dit aussi comprendre les craintes de certains d’entre eux. « C’est normal, pendant une certaine période de temps. On l’a vécu avec le livre et l’Index. C’est normal d’avoir des réflexes de protection. Mais la question n’est pas de savoir si oui ou non les médias sociaux vont se retrouver dans toutes les classes, mais quand. Les jeunes utilisent les médias sociaux, c’est valorisé dans la société et dans la famille, je vois mal comment l’école pourrait faire du blocage à moyen et à long terme tout en restant signifiante. »

Mais cela ne signifie pas qu’il faille le faire n’importe comment. « Il ne faut jamais se lancer dans des expériences comme ça sans avoir mis un cadre autour de ce qu’on expérimente, par les règlements de l’école, le code de vie, des politiques éditoriales, des chartes d’utilisation, etc. Faire adopter des documents comme ça par l’école et les parents, ça sécurise un peu tout le monde. »

Pour en savoir plus

Twitter 101 : de la création de votre compte… à votre premier tweet!

Twitter 102 : pour tweeter en classe

Le Web 2.0 et l’école

Web 2.0 : quels usages?

Apprendre Facebook

Comprendre le comportement des jeunes sur Internet pour les protéger

Laisser un commentaire