ANNONCE

L’intelligence artificielle qui reformule à partir des normes linguistiques plutôt que des occurrences

Le logiciel d’aide à la rédaction Antidote est utilisé dans de nombreuses écoles. Récemment, notre équipe s’est intéressée à sa nouvelle fonctionnalité de reformulation de phrase propulsée par l’intelligence artificielle (IA) et a voulu en savoir plus sur la façon dont l’IA est utilisée dans l’application.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Nous avons discuté avec Jean-Guillaume Dumont, directeur des ventes et du marketing chez Druide informatique, l’entreprise éditrice du logiciel, afin d’en savoir plus. Voici ce que nous avons appris.

Tout d’abord, il faut savoir que le déploiement de l’intelligence artificielle dans le logiciel Antidote ne date pas d’hier. Depuis les débuts de l’entreprise dans les années 1990, des techniques associées à l’intelligence artificielle sont employées pour perfectionner le fonctionnement de l’outil de correction linguistique. C’est simplement que le terme était moins à la mode !

Dans un premier temps, c’est l’intelligence artificielle symbolique qui entre en jeu pour établir des règles et des conditions (ex. est-ce que tel mot remplit toutes les conditions pour être un verbe ?). Ensuite, l’IA statistique permet d’assembler de grands corpus de données et de les analyser pour en tirer des tendances (le dictionnaire des cooccurrences d’Antidote est un exemple d’application de cette IA.). Est ensuite venue l’IA neuronale qui permet l’apprentissage profond chez les machines (dans Antidote, c’est cette technologie qui permet d’ajouter des mots et des virgules manquants.) Finalement, l’IA générative, qui a la capacité de créer quelque chose à partir de consignes, découle de l’IA neuronale (elle est utilisée pour la fonction de reformulation d’Antidote.).

Voici ce que qu’il faut savoir au sujet de la reformulation.

La nouvelle fonctionnalité en quelques mots

  • La reformulation réécrit une phrase ou un paragraphe d’origine en modifiant le vocabulaire et la syntaxe. Elle peut suggérer plusieurs options de réécriture fiables pour un même extrait. L’utilisateur a le choix de l’accepter ou non. 
  • L’outil est disponible en français et en anglais pour tous les utilisateurs de la version Antidote Web.

Ce qui distingue Antidote des autres outils d’IA générative

  • Il faut soumettre une phrase ou un paragraphe à la reformulation. L’outil n’écrit pas pour nous à partir de consignes. Il demeure un outil d’aide à la rédaction.
  • Les propositions de réécriture sont basées sur le travail d’une équipe de linguistes qui a entraîné l’outil pour générer les formulations les plus convenables selon les normes linguistiques en français et en anglais. Avec des outils, comme ChatGPT et Gemini, c’est l’occurrence qui prime dans les résultats proposés. Si un terme est très employé, il a de fortes probabilités de se retrouver dans une phrase, même si son emploi est inadéquat d’un point de vue linguistique.
  • Comme dans l’ensemble du logiciel, les mots suggérés tiennent compte de biais régionaux. Par exemple, au Québec, nous utilisons le mot courriel tandis qu’en France, l’email est encore très répandu.
  • En partenariat avec l’Office québécois de la langue française, les nouveaux mots seront ajoutés de façon régulière à l’outil pour qu’il en tienne compte, même s’ils n’ont pas encore de grande occurrence.
  • L’outil est entièrement développé au Québec et hébergé sur les serveurs de Druide informatique. L’ensemble des données sont anonymisées. Les linguistes travaillent constamment pour raffiner les résultats.

Ce petit plus que la reformulation amène au logiciel

  • Auparavant, l’utilisateur pouvait recevoir des messages de « rupture » lorsque le logiciel avait détecté quelque chose qui clochait dans le texte, mais qu’il n’arrivait pas à identifier précisément, encore moins à suggérer une correction. Dorénavant, la personne se fera proposer différentes options pour reformuler sa phrase.

Comment l’utiliser en contexte scolaire

  • La nouvelle fonctionnalité s’ajoute aux options de soutien à la rédaction déjà proposées. Un accompagnement pédagogique est recommandé pour permettre aux élèves de l’utiliser à bon escient.
  • La reformulation pourrait être utilisée pour aider les élèves à retravailler un texte qu’ils ont produit. L’enseignant peut engager les élèves dans une réflexion : « Voyons voir comment tu aurais pu formuler telle ou telle phrase autrement. Y aurait-il une autre manière de transmettre ton idée par écrit ? »
  • Dans le cas de l’apprentissage du français ou de l’anglais en langue seconde, la reformulation a le potentiel d’aider les élèves à apprendre à maîtriser la langue en obtenant des exemples de formulation correcte d’une phrase qu’ils auraient soumise.
  • Comme pour les autres fonctionnalités d’Antidote (correcteur, dictionnaire, traduction), il est possible de désactiver la fonction pour des groupes dans les milieux qui ne se sentent pas prêts à aller de l’avant avec ce type de tâche. (Le contrôle d’accès s’applique uniquement aux abonnements à Antidote Web d’une organisation.)

En conclusion, rappelons que l’utilisateur de la reformulation d’Antidote Web demeure toujours maître de son texte, il a toujours le choix d’accepter ou non la reformulation que le logiciel lui suggère. Il pourrait aussi repartir de la reformulation pour bonifier sa phrase. Les possibilités sont infinies.

En savoir plus : La reformulation et l’intelligence artificielle d’Antidote 

NDLR. Depuis la sortie de la fonction de reformulation, l’équipe de l’École branchée teste l’outil. Toutes sont agréablement surprises par les résultats. Son utilisation est de plus en plus régulière à l’interne.

NDLR. Reformulée par Antidote : Depuis que l’École branchée a mis à la disposition de son équipe la fonction de reformulation, celle-ci s’en sert et en est très satisfaite. L’utilisation interne de cet outil augmente progressivement.

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les #Édubrèves – édition du 16 avril 2024

En complément de nos articles d'actualité complets qui paraissent pendant la semaine, voici les #Édubrèves, de courtes nouvelles qui pourraient vous intéresser. Dans cette édition : La datafication de l’éducation, les lauréats locaux du 26e Défi OSEntreprendre, les technologies éducatives en milieu scolaire et universitaire, les prochaines formations virtuelles en direct proposées par l’École branchée, le balado Regards sur l'égalité à l'école, le parcours parascolaire Les Ambitieuses, un atelier de perfectionnement au sujet de ChatGPT en éducation, des ressources en vrac, l'Homo Grammatiké, et bien plus!

L’IA en éducation : une valeur pédagogique ajoutée?

Notre collaborateur Sylvain Desautels a été, comme plusieurs, entraîné dans la vague de l’intelligence artificielle en éducation au cours des derniers mois. Dans ce texte, il prend un pas de recul pour se poser la question : est-ce que l’intelligence artificielle apporte à l’enseignement une véritable valeur ajoutée?

Des applications éducatives conformes aux bonnes pratiques en sécurité informatique

Les applications et plateformes Web éducatives des membres de l’Association Edteq qui répondent aux critères de sécurité informatique établis pour l’année scolaire 2023-2024 par le ministère de l’Éducation du Québec sont maintenant connues. Il est possible de consulter la liste sur le site Web de l’Association.