Le nouveau Réseau de lutte à l’analphabétisme souhaite que le Québec se dote d’une stratégie nationale

C’est aujourd’hui 8 septembre que l’on célèbre la Journée internationale de l’alphabétisation. Dans le cadre des 25 ans de la Fondation pour l'alphabétisation, on attend une allocution du ministre Bolduc portant sur l'importance de la lecture. On annonce également la création du Réseau de lutte à l’analphabétisme.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

C’est aujourd’hui 8 septembre que l’on célèbre la Journée internationale de l’alphabétisation. Dans le cadre des 25 ans de la Fondation pour l’alphabétisation, on attend une allocution du ministre Bolduc portant sur l’importance de la lecture. On annonce également la création du Réseau de lutte à l’analphabétisme.

La Fondation pour l’alphabétisation, qui célèbre cette année ses 25 ans, profite de cette journée pour remettre cinq bourses Je ne lâche pas, je gagne! d’une valeur de 1 000 $ chacune à des adultes qui sont retournés en formation afin d’améliorer, notamment, leurs compétences en lecture et en écriture. Le ministre Yves Bolduc sera présent à l’événement et y prononcera une allocution portant sur l’importance de la lecture, alors que le comédien Alexis Martin animera l’événement.

Par ailleurs, également à l’occasion de cette journée, 22 organisations de la société civile, dont la Fondation pour l’alphabétisation, la CSQ, la CSN, la FCSQ, la FSE-CSQ, la FTQ et la FNEEQ‐CSN s’unissent dans la création du Réseau de lutte à l’analphabétisme. Il souhaite notamment « que le Québec se dote d’une stratégie nationale de lutte à l’analphabétisme ».

Par voie de communiqué, ces organisations membres du Réseau estiment qu’il est nécessaire d’agir sur plusieurs fronts afin de mener une lutte efficace. Pour eux, une stratégie nationale de lutte à l’analphabétisme doit :

– tenir compte de la réalité des personnes peu ou pas alphabétisées et de leur famille;

– s’appuyer sur une vision globale et cohérente du problème de l’analphabétisme, de ses causes et ses conséquences; et

– assurer la mise en œuvre de mesures qui s’attaqueront à la fois aux causes et aux conséquences de l’analphabétisme.

 

 

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. En 2021, elle est reçue à l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée

L'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!