ANNONCE

La Thaïlande équipe ses élèves de tablettes mobiles

Dans le cadre de l’initiative nationale One Tablet per Child, la Thaïlande déploiera 1,8 millions de tablettes mobiles au cours de la prochaine année scolaire en 1ère année du primaire et en 1ère année du secondaire, en plus des 860 000 unités déjà distribuées cette année.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Dans le cadre de l’initiative nationale One Tablet per Child, la Thaïlande déploiera 1,8 millions de tablettes mobiles au cours de la prochaine année scolaire en 1ère année du primaire et en 1ère année du secondaire, en plus des 860 000 unités déjà distribuées cette année.

Récemment, Sébastien Wart, conseiller pédagogique TIC au Collège de Montréal, partageait sur Twitter un lien vers un article du Café pédagogique à propos de la Thaïlande qui équipe ses élèves de tablettes. J’ai voulu en savoir plus…

La Thaïlande, pays d’Asie du Sud-Est, a une population d’environ 67 millions d’habitants, dont près de 10 millions sont d’âge scolaire (primaire et secondaire), selon le CIA World Factbook. L’année scolaire débute en mai.

L’initiative du gouvernement, baptisée One Tablet per Child (OTPC), en référence au programme One Laptop per Child du MIT, a permis cette année de distribuer 860 000 tablettes en première année du primaire. De plus, on se prépare à lancer l’appel d’offres pour l’acquisition d’1,8 millions d’autres tablettes, qui iront cette fois à la nouvelle cohorte de 1ère année du primaire ainsi qu’aux élèves de la première année du secondaire. Les élèves vont conserver leur outil en changeant de niveau.

Les tablettes destinées aux 1ères années du primaire auront un écran de 7 po, une capacité de stockage de 8 gig et un processeur de 1,5 GHz à double cœur, pour un coût d’acquisition de 2720 baht (environ 94 $CAD).

Celles des 1ères années du secondaire auront un écran de 8 po et un espace de stockage de 16 gig, pour un coût de 2920 baht (environ 100 $CAD). .

Bien qu’il y ait beaucoup de choses à changer dans le système éducatif pour assurer un succès de l’initiative, un nouveau curriculum est en train d’être développé pour les 2e à 4e années du primaire, programme qui devrait tenir compte de la disponibilité de l’outil. L’Office of the Basic Education Commission (OBEC) affirme par ailleurs avoir 336 objets d’apprentissages numériques prêts à utiliser pour ces élèves.

Sur le Web, on trouve différentes réactions à l’initiative. « Les élèves et les familles souhaitent de meilleures habiletés avec les TIC et l’anglais, donc ce programme est intéressant », dit un lecteur en réponse à un article du site The Digital Reader sur le sujet. Cependant, il rappelle que sans suivi ni formation adéquate des enseignants, l’outil risque de ne pas répondre aux attentes. « L’un de mes fils est en première année, donc j’imagine qu’il aura une tablette bientôt. J’espère juste qu’il ne s’en servira pas uniquement pour jouer à des jeux », conclut-il.

 

À suivre sur Twitter :
Sébastien Wart : @sebastienwart
Le Café pédagogique : @cafepedagogique

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :