La CAPI, un modèle pour la mise en place du plan d’action numérique du MEES

À pareille date l’an dernier, le personnel enseignant de l’école Fernand-Seguin de la Commission scolaire de Montréal prenait le virage numérique annoncé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur en mettant en place une communauté d’apprentissage en programmation informatique (CAPI).

Par Guillaume Bilodeau
Enseignant-ressource TI à l’école Fernand-Seguin de la CSDM

Comme l’illustre le schéma ci-dessous, tous les acteurs du milieu scolaire se sont mobilisés dans le but de répondre aux trois grandes orientations du plan d’action numérique du MEES :

  1. Soutenir le développement des compétences numériques des jeunes;
  2. Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage;
  3. Créer un environnement propice au déploiement du numérique dans l’ensemble du système.

Retombées d’une première année d’expérimentation

Lors de la première année d’existence de la CAPI, les enseignantes de la maternelle et du premier cycle ont assisté à des formations offertes par l’enseignant ressource TI en lien avec l‘utilisation des applications Tortue Logique, Run Marco, Scratch Jr et des logiciels de programmation permettant d‘utiliser les robots Blue-bot et Dash. Suite à ces ateliers de formation, les enseignantes ont été en mesure d‘aider les élèves à compléter les activités de programmation avec l‘enseignant ressource TI. La communauté d‘apprentissage aura permis, entre autres, de donner confiance à ces enseignantes et de mieux les outiller pour relever ce nouveau défi. Ces dernières sont maintenant davantage conscientes des retombées positives que ces activités de programmation ont sur leurs élèves et y participent maintenant de manière active. De plus, elles ont pu développer plusieurs compétences du cadre de référence de la compétence numérique déposé en avril dernier par le ministre Roberge telles que : développer et mobiliser sa culture informationnelle; développer et mobiliser ses habiletés technologiques et exploiter le potentiel du numérique pour l’apprentissage.

Perspectives emballantes

La CAPI en est à sa deuxième année d’implantation. L’objectif est maintenant de permettre aux enseignantes du deuxième cycle d’être formées quant à l’utilisation des applications Scratch et Tinkercad et de celle permettant de programmer le robot Mbot Ranger et ce, dans l’optique de faire vivre des activités de programmation à leurs élèves. De plus, les deux enseignants ressources, en compagnie du parent expert bénévole, poursuivront leurs rencontres dans le but de mettre sur pied de nouvelles activités technopédagogiques afin de finaliser un curriculum en programmation qui s’échelonnera de la maternelle à la sixième année. Finalement, la brigade informatique, formée d’élèves de la cinquième année, sera invitée à élaborer une plateforme virtuelle 3D grâce aux logiciels Unity et Tinkercad. Ce projet unique fera l’objet de notre prochain article dans l’École branchée.

Une année qui s’annonce fort chargée, mais très emballante!

Envie de vous lancer dans la programmation en classe? Carrefour éducation vous propose son guide thématique : La programmation et la pensée informatique au rendez-vous.


Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :