ANNONCE

L’intelligence artificielle accompagnera les élèves français

La France deviendra le premier pays à généraliser l’usage d’une intelligence artificielle à tous les élèves d’un même niveau pour les accompagner dans leur progression scolaire. L’outil sera offert à tous les élèves de seconde (environ 15 ans) à partir de la rentrée 2024. Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, en a fait l’annonce en décembre 2023.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

L’objectif d’offrir « un usage raisonné du numérique et de l’intelligence artificielle pour personnaliser les apprentissages et individualiser la progression des élèves » fait partie du plan d’action Choc des savoirs : Élever le niveau de notre école qui a été dévoilé par le ministre français en décembre 2023 (voir autre texte). 

« Les outils numériques sont utiles pour simplifier certaines tâches des professeurs et pour favoriser la différenciation pédagogique par des travaux en groupes autonomes, qui permettent aux professeurs de se consacrer davantage aux élèves en difficulté. […] Certains logiciels et outils numériques, incluant ou non de l’intelligence artificielle, ont fait la preuve de leur efficacité dans des situations pédagogiques spécifiques, en complément du cours délivré par les professeurs », peut-on lire dans le document du ministère

Parmi les mesures annoncées, on retrouve le déploiement, à partir de la rentrée 2024, d’un outil d’intelligence artificielle qui pourra accompagner tous les élèves de seconde (approximativement 4e secondaire, 15 ans) dans leur progression scolaire en français et en mathématique. L’outil sera éventuellement généralisé à tous les niveaux du lycée (approximativement 2ᵉ cycle du secondaire, soit 15 à 17 ans). Il pourra être utilisé, sur une base volontaire, en dehors des heures de cours à partir de la maison et en complément de l’accompagnement en classe pour approfondir des notions fondamentales.

Une application issue d’un partenariat public-privé 

L’application existe déjà et elle a été présentée en même temps que le plan d’action du ministre. MIA, pour Modules interactifs adaptatifs, a été développée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, les entreprises EvidenceB et Docaposte, en collaboration avec des laboratoires de recherche et d’autres partenaires de l’Edtech française. Tel que rapporté par BFMTV, elle sera mise à disposition d’environ 200 000 élèves dès février 2024, puis à l’ensemble des quelque 800 000 élèves de seconde, en septembre prochain. 

L’application promet d’offrir un accompagnement individualisé afin de suivre les élèves dans leur progression en français ou en mathématiques, « avec une méthode basée sur la répétition ludique d’exercices pour maîtriser les fondamentaux en grammaire, conjugaison, écriture, calcul, géométrie ou logique ». 

Par ailleurs, « un guide pédagogique des usages du numérique en classe sera édité par le ministère au printemps 2024 à destination de tous les enseignants, afin d’accompagner leur pratique sur le terrain, tout en prenant en compte les transformations induites par l’arrivée des IA génératives, notamment dans le rapport à l’évaluation ».

Autres développements numériques en éducation

Depuis le début du mois de janvier 2024, dans le cadre du programme France 2030, « de nouveaux partenariats d’innovation en intelligence artificielle seront lancés » afin de déployer de nouveaux outils du CM1 à la 3ᵉ (de la 3ᵉ année du primaire à la 3ᵉ année du secondaire) en français, en mathématiques et en langues vivantes (anglais, espagnol, italien et allemand).

En France, les Partenariats Innovation et Intelligence artificielle permettent le développement d’outils technologiques utilisant l’IA par les entreprises de la filière Edtech française, en partenariat avec la recherche, le ministère et des enseignants sur le terrain. 
En 2023-2024, ce sont plus de 53 000 professeurs et 1,3 million d’élèves qui utilisent des ressources numériques développés par le biais de ce programme : deux en français (Lalilo, Navi) et trois en mathématiques (Adaptiv’Math, Mathia, Smart Enseigno).

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Appel à projets d’innovation liés aux technologies numériques en éducation (mesure 15081)

Communiqué - La période de dépôt de Projets d’innovation liés aux technologies numériques en éducation (mesure 15081) est en cours jusqu'au 5 mai. Cette mesure offre du financement pour les projets permettant de stimuler le développement de pratiques pédagogiques innovantes en éducation préscolaire, enseignement des jeunes, en formation des adultes, ainsi qu'en formation professionnelle.

L’interdisciplinarité autrement

Dans le but d'améliorer l'apprentissage des élèves, la mise en place de projets interdisciplinaires est une solution prometteuse. Cet article présente les conditions essentielles pour réussir cette transition, en mettant l'accent sur le rôle des enseignantes et le développement professionnel nécessaire, en se basant sur l'expérience vécu à l'école The Study à Montréal.

RIDISI : Un traitement de texte innovant au service de l’apprentissage de la lecture

Trois enseignants français ont créé un nouvel outil pour accompagner les élèves dans l'apprentissage de la lecture. Constatant son efficacité auprès de leurs élèves, ils cherchent maintenant à le commercialiser. Leur application a attiré l’attention du ministère de l’Éducation nationale en France… et l’un des concepteurs nous a contactés pour nous la faire découvrir.