Festival de robotique : de jeunes génies à l’œuvre

Environ 1800 élèves ont participé au premier Festival de robotique au Québec qui a eu lieu dans une ambiance électrisante, jeudi, vendredi et samedi dernier au Stade Uniprix. Les organisateurs estiment que l’événement a attiré 3000 spectateurs.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

Environ 1800 élèves ont participé au premier Festival de robotique au Québec qui a eu lieu dans une ambiance électrisante, jeudi, vendredi et samedi dernier au Stade Uniprix. Les organisateurs estiment que l’événement a attiré 3000 spectateurs.

Au son d’une musique tapageuse et des encouragements des supporters portant fièrement les couleurs de leur équipe, des robots s’affrontaient dans un match de « basketball » adapté. La description enthousiaste des péripéties par le commentateur n’avait d’ailleurs rien à envier aux matchs sportifs. La « Coupe Stanley » des robots était destinée aux jeunes de 14 à 18 ans. Chaque école a eu six semaines pour construire un robot fonctionnel capable de « jouer au basketball », mais les apprentissages en robotique des jeunes ont débuté dès septembre. Ils ont travaillé avec des enseignants, des experts universitaires et des ingénieurs.

Le Collège Régina Assumpta  et les écoles de la Commission scolaire de Montréal Louis-Joseph-Papineau et le Vitrail ont remporté la finale. Par ailleurs, le Séminaire de Sherbrooke et l’école Loyola ont gagné respectivement la « distinction du président » et l’« inspiration en génie ». Ces cinq équipes affronteront d’autres robots lors du championnat international qui aura lieu à Saint-Louis, au Missouri, du 26 au 28 avril.

Les plus jeunes

Les participants de 9 à 13 ans étaient quant à eux invités à développer des robots beaucoup moins sophistiqués sous les thèmes de la sécurité alimentaire et des civilisations disparues. L’ambiance de leur côté était un peu plus calme, mais ils ont pu démontrer à quel point ils étaient en mesure de rivaliser d’imagination et d’ingéniosité.

Au total, des jeunes de 67 écoles québécoises, d’une école ontarienne et de quatre écoles américaines ont participé à l’événement qui a été rendu possible grâce à l’engagement de nombreux partenaires. En effet, plus d’un million de dollars ont été investis pour l’organisation du festival, mais aussi pour financer les programmes de robotique dans les écoles.

À lire aussi :

L’exploration scientifique en classe

Les Fab Labs

Un concours qui pince

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :